Qu’est-ce que les écrivains célèbres ont fait inscrire sur leur tombe ?

Pour un écrivain, écrire son épitaphe doit être un vrai exercice de style. En effet, quels mots faut-il graver sur sa tombe quand on a passé sa vie à écrire ? Quels sont donc les derniers mots à adresser aux vivants ? Découvrez les épitaphes de quelques célèbres écrivains qui ont pris leur mission au sérieux jusque dans la tombe ou ont préféré en rire, même en étant morts.

 

WILLIAM SHAKESPEARE
“Mon ami, pour l’amour du Sauveur, abstiens-toi
De creuser la poussière déposée sur moi.
Béni soit l’homme qui épargnera ces pierres
Mais maudit soit celui violant mon ossuaire.”

 

CHARLES BUKOWSKI
“N’essayez pas”

 

OSCAR WILDE
“Et des larmes étrangères rempliront pour lui, l’urne de la Pitié cassée depuis longtemps, car ceux qui le pleureront seront des exclus, et les exclus pleurent toujours.”

 

DOROTHY PARKER
“Désolée pour la poussière”

 

VIRGINIA WOOLF
“La mort est l’ennemi. Contre toi je vais me jeter, invaincue et inflexible o Mort ! Les vagues se brisaient sur le rivage.”

Et vous, quelle épitaphe voudriez-vous laisser en tant qu’auteur ?

 

(source : flavorwire.com)

Partagez cet article

3 thoughts on “Qu’est-ce que les écrivains célèbres ont fait inscrire sur leur tombe ?

  1. JM

    Moi, ce serait “En attendant l’aube”. Mais je ne voudrais pas de pierre tombale. Seulement me faire incinéré et mes cendres jetées dans le Rhône entre Fourvière et la Croix-Rousse.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.