Les secrets d’écrivain d’Amélie Nothomb

Depuis dix ans, il n’y a pas une rentrée littéraire sans un roman d’Amélie Nothomb. Elle vient d’être  classée numéro 1 dans le Palmarès des libraires devant Sorj Salandon et Serge Joncour. Nous avons retrouvé un entretien avec Amélie Nothomb dans lequel elle parle de sa relation à l’écriture. 

Lorsqu’on a demandé un jour à Samuel Beckett pourquoi il écrivait, il a répondu : « Bon qu’à ça. » Que répondriez-vous à cette question ?
Je ne voudrais pas le plagier mais j’ai bien peur qu’il ne faille dire la même chose. J’ai essayé de faire autre chose. Preuve en est dans un de mes livres, Stupeur et Tremblements, je tente d’être une employée de bureau japonaise modèle. Ce fut un véritable désastre et il a bien fallu que je me reconvertisse. Je ne sais pas si je suis bonne en écriture mais une chose est sûre : en dehors de l’écriture, je ne sais strictement rien faire.

Vous n’avez commencé à publier qu’à vingt-cinq ans et chaque année depuis. Cependant, vous avez écrit avant et composez plus d’un livre par an.
Oui, et heureusement. Si mes calculs sont exacts, j’ai publié dix-sept livres, ce qui est beaucoup. Or, je suis en train d’écrire mon soixante-cinquième livre. Imaginez donc l’obscénité, si à quarante et un ans, je n’avais pas publié dix-sept livres sur mes soixante-cinq : ce serait monstrueux ! Heureusement, je n’ai pas commis cette erreur. Mais je ne fais pas partie des écrivains qui se croient obligés de publier tout ce qu’ils écrivent. Je dirais même que, chez moi, le désir de publications est plutôt un accident de parcours par rapport à l’acte d’écriture. J’ai l’intime conviction que le patrimoine mondial de la littérature se passe fort bien des quarante-huit manquants. J’ai déjà pris des mesures testamentaires pour que les livres qui ne sont pas publiés à ce jour ne le soient pas, même en cas de décès. Je n’ai pas le désir de les publier.

Hygiène de l’assassin, votre premier livre publié, a été un succès immédiat. Avez-vous été étonnée ?
Complètement ! Déjà, que je trouve un éditeur, somme toute aussi facilement, n’allait pas de soi ; en plus, que ce livre connaisse d’emblée le succès qu’il a eu et qu’il continue d’avoir… J’imaginais que ce livre était extrêmement élitiste. Je me trompais puisqu’il s’est avéré qu’il ne l’était pas et j’étais heureuse d’être un écrivain grand public.

Écrivez-vous à la main ?
J’écris à la main effectivement. Je ne possède pas d’ordinateur et maintenant que j’ai de bonnes relations avec mon éditeur, c’est-à-dire qu’il n’est pas en état de me refuser quelque chose, je lui apporte le manuscrit à l’état de manuscrit, puis il est dactylographié.

Écrivez-vous avec du chocolat dans l’autre main ?
Écrire et manger en même temps est impossible. Pour écrire, j’ai besoin d’avoir très faim. J’entretiens cette faim en ne mangeant pas aussi longtemps que je n’ai pas fini d’écrire.

Entretien réalisé par Josyane Savigneau pour la BNF en 2010. Retrouvez l’intégralité de l’entretien : ÉCRIRE, ÉCRIRE, POURQUOI ? AMÉLIE NOTHOMB

Retrouvez une autre interview d’Amélie Nothomb au sujet de son processus d’écriture : L’écriture selon Amélie Nothomb

 

Vous avez besoin d’aide pour écrire votre roman ?
Nous sommes là pour vous aider !

Faites corriger
votre manuscrit

Vous avez fini d’écrire votre livre et vous souhaitez envoyer un manuscrit clair et « propre » à des maisons d’édition ? Confiez votre texte à nos correctrices. Elles débusquent les erreurs d’orthographe, de grammaire et de syntaxe, les fautes typographiques, les lourdeurs et les répétitions. Elles peuvent également vous proposer des améliorations de style, de vocabulaire ou de niveau de langue. En savoir +

Faites évaluer
votre manuscrit

visu-diagnostic-carre

Vous avez fini d’écrire votre roman ou votre recueil de nouvelles ? Vous souhaitez bénéficier d’un regard critique et constructif sur votre texte pour savoir s’il est abouti ? Le diagnostic de votre manuscrit est une analyse détaillée qui vous permettra d’améliorer votre texte. Votre conseiller littéraire vous explique ce qui « fonctionne », ce qui ne « fonctionne » pas, pour quelles raisons et vous donne des pistes de retravail. En savoir +

 

Share this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

scroll to top