Comment créer de la tension narrative dans votre roman ?

tension narrative“Votre roman manque de tension narrative”. Vous avez déjà entendu ou redouté cette phrase ? Cette tension est primordiale. Elle donne force et dynamisme à un récit pour maintenir le lecteur en haleine. Suivez nos trois conseils :

1. Instaurez la tension

La meilleure intrigue repose sur un conflit apparemment sans issues. Ne rendez pas la vie facile à vos personnages, au contraire ! Demandez-vous ce qui pourrait leur arriver de pire, et allez encore plus loin. Ils doivent faire face à des situations n’arrivant pas à Mr Tout Le Monde. L’intrigue doit également être fondée sur les objectifs des personnages et leurs antécédents. Cette technique est la clé pour créer de l’intensité émotionnelle.

2. Eparpillez les détails

Ne dites pas tout de vos personnages dès le début de votre texte ! Cette règle vaut en particulier pour le personnage principal. Disséminer des détails tout au long de votre roman est un bon moyen d’intriguer le lecteur. Ne lâchez pas pour autant une information en fin de roman simplement parce que le texte se termine ! Vous devez entretenir l’attente du lecteur en faisant des allusions. L’attrait de l’inconnu est le fil de la lecture. Si la tension baisse, votre lecteur décroche.

3. Surprenez votre lecteur

Le lecteur doit savoir que quelque chose manque. Surprenez-le avec la révélation de ce qu’il avait anticipé. Vous pouvez aussi utiliser la technique d’Hitchcock. Donnez au lecteur une information dont personne ne dispose dans le livre. Ainsi, il se demande quand les personnages sauront, et comment ils réagiront. Le changement est également l’un des facteurs de l’intérêt du lecteur. Présentez de nouveaux défis, de nouvelles informations et de nouveaux éléments perturbateurs. Tout cela doit être planifié pour assurer la tension tout au long du roman.

3. Jouez sur l’empathie

Qu’importe le genre de votre livre, une histoire repose sur les émotions. Plus vos personnages sont impliqués, plus ils ressentent des émotions face aux situations. Les conflits internes (obstacles venant du personnage) et externes (obstacles extérieurs au personnage) doivent être bien pensés. Utilisez les conflits internes avec justesse : l’abandon, la dépendance, l’exclusion… Vous devez mettre en scène ces conflits et cette vulnérabilité pour intriguer le lecteur et garder son attention. N’oubliez pas que si vous ressentez une émotion, vous pouvez l’écrire.
(Crédit photo : ©olly)

Vous avez besoin d’aide
pour écrire votre roman ?
Nous sommes là pour vous aider !

Ne restez pas seul
pour écrire !

Découvrez notre service d'accompagnement littéraire

Vous écrivez, mais vous avez parfois des doutes sur la valeur de votre récit. Vos personnages sont-ils bien dépeints ? Les dialogues sont-ils crédibles ? La structure est-elle cohérente ? Seul(e) face à votre ordinateur, vous hésitez, vous doutez et parfois, vous vous découragez. Faites appel à l’un de nos conseillers littéraires pour vous accompagner dans votre projet d’écriture. Il répondra à toutes vos questions concernant votre récit et vous proposera des pistes de retravail concrètes.
En savoir +

Faites évaluer
votre manuscrit

visu-diagnostic-carre

Vous avez fini d’écrire votre roman ou votre recueil de nouvelles ? Vous souhaitez bénéficier d’un regard critique et constructif sur votre texte pour savoir s’il est abouti ? Le diagnostic de votre manuscrit est une analyse détaillée qui vous permettra d’améliorer votre texte. Votre conseiller littéraire vous explique ce qui « fonctionne », ce qui ne « fonctionne » pas, pour quelles raisons et vous donne des pistes de retravail. En savoir +

 

Share this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

scroll to top