Comment caractériser vos personnages et déterminer leurs conflits ?

Votre récit est animé par le désir de vos personnages. Il est aussi animé par le désir du lecteur que les personnages réussissent, ou du moins, de voir ce qu’il advient de leur désir. À vous l’auteur, il revient de contrarier à la fois le personnage et le lecteur.

Pour les auteurs débutants, c’est parfois difficile à comprendre, et ça ne vient pas naturellement. Ils ne veulent pas laisser leurs personnages commettre des erreurs et s’attirer des ennuis qui auront un coût et des conséquences. Le résultat ? Dans ces histoires, les protagonistes dorlotés par leur créateur, sont trop passifs. La conséquence ? Le lecteur s’ennuie.

En tant qu’auteur, vous devez donc apprendre à contrarier le désir de vos personnages. Votre mission consiste à placer vos personnages dans de véritables dilemmes. Ils doivent faire face à des choix difficiles et ne pas toujours prendre les bonnes décisions. Ces situations, et ces choix, doivent être ouverts pour que le lecteur, lui-même participe à la vie de l’histoire, en se demandant : « Que ferais-je à sa place ? ». Suivre l’évolution de la résolution du conflit, c’est ce qui donne envie au lecteur de continuer sa lecture.

Voici une liste de questions précises qui va vous aider à mieux caractériser vos personnages et à bien déterminer leurs conflits.

1. Quelle est la situation de départ de votre personnage ? C’est une situation instable, mais statique qui précède tout ce qui va arriver. Elle sert de point d’appui au démarrage de l’histoire.

2. Que veut votre personnage ?

3. Pourquoi ? Quelles sont les motivations de votre personnage ? Pourquoi veut-il ce qu’il veut ? Souvent, cela est lié de manière significative à la réponse à la question n° 4.

4. Quel est le problème de votre personnage ? Il ne s’agit pas de ce que la situation lui pose comme problème, mais bien de son dilemme existentiel, son conflit interne.

5. Qu’est-ce qui empêche votre personnage d’obtenir ce qu’il veut ?

6. Comment cette situation statique devient-elle dynamique ? Que se passe-t-il ? Concrètement, quel est le déclencheur de l’histoire ?

7. Comment cet élément déclencheur change-t-il la nature de la situation de départ ? En quoi ce déclencheur présente-t-il de nouveaux obstacles qui n’existaient pas auparavant ?

8. Ces obstacles sont-ils dangereux ? En quoi ? (Chacun d’entre eux doit être redoutable).

9. Y a-t-il une complication ou une action spécifique ?

10. Comment l’histoire propose-t-elle différents choix ? Ces choix sont-ils de véritables dilemmes ? Font-ils appel à la morale du lecteur ?

11. Décrivez l’évolution de votre personnage. Pour que votre histoire soit une histoire intéressante, votre personnage doit changer, d’une manière ou d’une autre. Il ne sera pas à la fin de l’histoire, le même qu’il était au début.

12. Comment ce renversement est-il lié à la fois :
– à l’action (quelque chose qui se produit dans l’histoire) ?
– à un choix que le personnage a fait ?
– à une prise de conscience de sa part ?

13. Vos personnages obtiennent-ils ce qu’ils veulent ? (Au fond, ils ne devraient pas, du moins pas de manière significative).

S’il vous semble difficile de répondre à ces questions sans avoir d’abord posé votre histoire avec un début, un milieu et une fin, alors écrivez d’abord votre projet de récit. Notez les séquences de base des événements. Ceci est arrivé. Et puis ceci est arrivé. Et puis ceci est arrivé. Etc. Jusqu’à ce que vous soyez arrivé à la fin de l’histoire. Ensuite, utiliser la liste de questions pour mieux caractériser vos personnages et bien déterminer leurs conflits. Vous aurez sans doute alors à retravailler le déroulé de votre histoire.

Vous avez besoin d’aide pour écrire votre roman ?
Nous sommes là pour vous aider !

Faites corriger
votre manuscrit

Vous avez fini d’écrire votre livre et vous souhaitez envoyer un manuscrit clair et « propre » à des maisons d’édition ? Confiez votre texte à nos correctrices. Elles débusquent les erreurs d’orthographe, de grammaire et de syntaxe, les fautes typographiques, les lourdeurs et les répétitions. Elles peuvent également vous proposer des améliorations de style, de vocabulaire ou de niveau de langue. En savoir +

Faites évaluer
votre manuscrit

visu-diagnostic-carre

Vous avez fini d’écrire votre roman ou votre recueil de nouvelles ? Vous souhaitez bénéficier d’un regard critique et constructif sur votre texte pour savoir s’il est abouti ? Le diagnostic de votre manuscrit est une analyse détaillée qui vous permettra d’améliorer votre texte. Votre conseiller littéraire vous explique ce qui « fonctionne », ce qui ne « fonctionne » pas, pour quelles raisons et vous donne des pistes de retravail. En savoir +

 

Share this post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top