Arrêtez de subventionner les écrivains !

Un écrivain estime que trop de subventions empêchent les auteurs et les éditeurs de se sentir en danger et donc de produire des oeuvres de qualité.

L’écrivain gallois Julian Ruck est à l’origine du festival littéraire Kidwell-e Festival, le premier festival de Grande-Bretagne consacré à la littérature numérique. Dans un discours lors de la cérémonie d’ouverture, il appelle les dirigeants du pays à reverser les subventions littéraires à la santé et à l’éducation.

Pas de bonnes oeuvres sans danger

Selon l’écrivain, il n’y a pas eu d’auteur gallois marquant ces cinquantes dernières années, et ce, internationalement ou nationalement. Il a révélé que les associations en faveur de la littérature Literature Wales et The Welsh Book Council ont reçu ces quatre dernières années 4 millions de livres (513 000 000 d’euros). « Au vu de la production littéraire galloise, il n’est pas étonnant que les auteurs et éditeurs ne survivraient pas avec les ventes réalisées« , ajoute-t-il. « La soif des écrivains est atténuée par toutes ces subventions, ils  n’ont plus besoin de perfectionner leurs romans pour pouvoir vivre« .

Subventionner le nécessaire

Pour Julian Ruck, ce que paye le contribuable pour les auteurs et éditeurs du Pays de Galles est du gâchis. « Il est temps que les écrivains et les éditeurs se plient aux lois commerciales, il y a d’autres priorités à considérer. A tous les écrivains qui m’écoutent je dis que le talent finit toujours par payer, qu’une bonne oeuvre finira toujours par être lue et vendue. » Visiblement les poètes français ne sont pas d’accord, puisqu’ils protestent en ce moment même contre les coupes dans leurs subventions par le CNL.

Source :
Walesonline.co.uk 

Share this post

One Reply to “Arrêtez de subventionner les écrivains !”

  1. Jean-Marc B dit :

    Je suis d’accord avec cet écrivain. Ce n’est pas la littérature qui va nourrir ceux qui ont faim. C’est la logique même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top