Un retraité a volé pour un million d’euros de livres anciens

Cet homme de 58 ans, ancien ingénieur, subtilisait des ouvrages anciens depuis vingt ans. Pour, selon lui, le simple plaisir d’assouvir sa passion des livres.

Son allure élégante et ses manières très courtoises lui servaient de camouflage. Pendant près de 20 ans, ce « gentleman cambrioleur » du Havre, aujourd’hui ingénieur à la retraite, a dérobé plusieurs centaines de livres anciens (on parle même de 2 000) et des milliers de gravures sans jamais être inquiété. Jusqu’à il y a deux semaines où, lors d’une vente aux enchères organisée à Amiens, le commissaire-priseur a reconnu l’homme qui, en 2010, lui avait volé un livre d’une valeur de 1 000 euros.

Une fois arrêté, l’homme de 58 ans, très courtois, avoue le vol. Il reconnaît aussi avoir subtilisé d’autres livres dans une librairie de Rouen. Mais quand les policiers perquisitionnent son domicile, une villa située dans un quartier calme du Havre, c’est sur un véritable musée qu’ils tombent. Dans des meubles de bois précieux, l’ancien ingénieur conserve en effet plus de 2 000 livres anciens, ainsi que des gravures et des affiches. Un expert est mandaté pour une estimation : l’ensemble vaut près d’un million d’euros.

Un « territoire de chasse » étendu

Aux enquêteurs qui l’interrogent, l’homme finit par admettre que, depuis 20 ans, il « nourrit sa passion des livres, gravures et affiches en commettant des vols », comme le rapporte Le Courrier picard. Il confie aussi que son « territoire de chasse » ne se limite pas à Amiens ou Rouen, mais qu’il comprenait aussi Paris, Lyon ou encore la Belgique.

A la suite de sa garde à vue, le retraité a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Une information judiciaire a été ouverte. Et la tâche qui se présente s’annonce lourde, puisque les officiers vont devoir retrouver l’origine des livres volés, et établir les motivations exactes de l’ex-ingénieur.

(d’après Le Courrier picard)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.