Un écrivain autoédité vend un million d’ebooks

Quand un écrivain autoédité dépasse pour la première fois le million de livres électroniques vendus, forcément, ça fait du bruit…

Il est seulement le huitième auteur à vendre plus d’un million de ses ouvrages sous format numérique, mais sa réussite est certainement la plus surprenante. John Locke, un Américain de 60 ans, aurait vendu 1 010 370 copies de ses livres sur Kindle Direct Publishing. C’est Amazon, maison-mère de la plateforme, qui l’a annoncé dimanche.

John Locke rejoint ainsi Stieg Larsson, James Patterson, Nora Roberts, Charlaine Harris, Lee Child, Suzanne Collins et Michael Connelly dans le club des millionnaires du Kindle. La grande différence, c’est qu’il y est parvenu sans maison d’édition ni agent littéraire, et avec un budget marketing proche du néant.

0,70 euro le livre…

Auteur de neuf romans – des polars et des westerns, John Locke a pu compter, en revanche, sur un excellent bouche-à-oreille et sa propre capacité à attirer les fans, via son site Internet et son compte Twitter. L’écrivain, qui a fait carrière dans les affaires et les investissements privés, reconnaît aussi avoir exploité le créneau du livre à très bas coût, rendu possible par l’émergence du livre numérique, du Kindle et de l’autoédition.

En effet, alors que la plupart des ebooks sont vendus à près de 7 euros (10 dollars), lui a décidé de vendre ses ouvrages dix fois moins chers (70 centimes d’euro) ! « C’était un défi, avoue celui qui touche 0,24 euro de droits d’auteur à chaque nouvelle vente. Je voulais forcer les auteurs célèbres à prouver que leurs livres étaient dix fois meilleurs que les miens. »

Continuer dans l’autoédition

Un challenge pas aussi facile qu’il y paraît. L’année dernière, John Locke a ainsi placé, en même temps, huit ouvrages (sur neuf !) dans les 50 meilleures ventes de livres pour Kindle. Mais ce succès ne l’a pas fait changer de position. Alors que d’autres auteurs indépendants, comme Samantha Hocking, ont finalement rejoint une maison d’édition traditionnelle, lui a décidé de continuer à s’autoéditer. Histoire d’écrire une suite à son bestseller Comment j’ai vendu un million de livres numériques en cinq mois ?

Partagez cet article

One thought on “Un écrivain autoédité vend un million d’ebooks

  1. Gaétan

    Je suis d’avis que c’est vraiment plus excitant de faire de l’auto-édition. C’est certain qu’avoir une maison d’édition peut faciliter les auteurs qui n’ont pas les capacités de faire des recherches sur le web pour publier en auto-édition.

    Personnellement, mon deuxième livre sera à nouveau une auto-édition, en fait, j’adore faire les préparations (code ISBN, Contrat d’imprimerie, Dépôt légal, Droit d’auteur, website et setup paypal, promotion, poste)…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.