Un cimetière pour les romans inachevés

De nombreux romans ne sont jamais publiés, mais les récits non-terminés sont peut-être encore plus nombreux. Un auteur leur a dédié un site Internet.

C’est l’histoire de… Désolé, vous ne connaîtrez pas la suite. A vrai dire, elle n’existe pas. Mais elle aurait pu, si vous n’aviez pas laissé tomber l’écriture de votre roman. Afin de regrouper les chefs d’œuvre avortés, l’Américain Steve Wilson, lui-même auteur de six « abandons », a créé un site Internet, intitulé « My Unfinished Novels ». Le but ? « Réfléchir sur la notion d’échec. »

Chaque texte fait donc l’objet d’un billet, où l’écrivain est invité à expliquer les raisons de son renoncement, à donner un résumé de son histoire et à livrer un extrait de son œuvre inachevée. Après six mois d’existence, force est de constater que le site ne croule pas sous les contributions – il en compte à peine une dizaine.

« Je me suis trouvé à court d’idées »

L’état d’avancement de chaque texte, lui, varie beaucoup : certains auteurs ont abandonné leur récit après seulement une dizaine de pages, d’autres alors qu’ils en avaient déjà écrit plus d’une centaine !

Quant aux raisons invoquées, là aussi l’éventail est large : « Au bout de deux chapitres, je me suis trouvé à court d’idées, j’ai donc arrêté d’écrire », explique simplement Thomas. « Le fait que ce roman soit inachevé n’est pas un échec, raconte John. J’ai juste ressenti l’envie de passer à autre chose, d’abandonner le passé. » Mais la plus malchanceuse, finalement, est certainement Susan, qui a « terminé son roman, mais a perdu son manuscrit à la suite d’un grave problème sur son ordinateur ».

Si cela peut la consoler, elle peut au moins se dire qu’elle n’est pas la seule

(d’après The Guardian)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.