Trois questions à l’agent littéraire Julia Kingsford

Kingsford-1Julia Kingsford  est une ancienne responsable marketing. Elle a co-fondé l’agence littéraire et marketing Kingsford Campbell. Elle répond à trois questions concernant les nouvelles missions de l’agent littéraire.

Les agents littéraires sont-ils utiles à l’ère de l’autoédition ?
Il est vrai que publier un livre sans éditeurs ni agents n’a jamais été aussi simple. Mais cela ne signifie pas que les agents n’ont plus leur place. Beaucoup de gens pensent qu’un agent littéraire prend 15% de ce qu’ils ont durement gagné sans avoir servi à quelque chose. En vérité, les agents sont très actifs. Ils sont un lien avec l’éditeur, et permettent une communication plus efficace. Ils proposent également aide et conseils pour vous accompagner tout au long de votre démarche, et vous faire gagner plus d’argent. (…) J’ai par exemple rencontré un auteur qui, lassé de devoir tout faire par lui-même, m’a contactée. Il avait négocié un contrat sans le signer, et heureusement ! Je suis parvenue à doubler ses droits d’auteur.

Pourquoi avez-vous créé une agence à la fois littéraire et marketing ?
Le numérique a considérablement ouvert le marché. Fidéliser un lectorat est de plus en plus important pour un auteur, et de plus en plus difficile. Les éditeurs attendent beaucoup plus de marketing et de promotion de la part de l’écrivain. (…) L’auteur doit assurer le développement et la protection de la marque qu’il représente. Un éditeur ne suffit plus.

Quelle est la place du marketing dans votre travail ?
Nous étudions le positionnement de l’auteur sur le marché. Nous le conseillons sur la gestion du numérique, par exemple pour tirer le plus d’avantages possibles des médias sociaux. S’il le désire, nous pouvons contrôler cette communication à sa place. Nous travaillons aussi avec l’éditeur pour assurer la qualité de la campagne. Puis nous faisons notre possible pour que ses livres se vendent sur le long terme.

(Source : Completely Novel ; crédit photo : KingsfordCampbell)

Retrouvez l’article « Le marketing, au coeur du travail d’agent littéraire ? »

Bookshelf with marketing knowledge and skills.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.