Lucie C.

Votez pour cette nouvelle en la partageant sur Facebook et Twitter !

Me voilà cette fois tombé du lit!Je dirais sept fois tant mes reins sont endoloris ce matin. En fait le lit a ses commodités.C’est un meuble chantourné avec baldaquin, dorures et tout le saint frusquin. Pourquoi suis-je sur le pied de guerre dès potron-minet?Un coup de téléphone hier au soir. Je dois remplacer un collègue souffrant.Rendez-vous au marché des Lilas.A 7h du matin.Muriel m’attend dans la voiture.En ce début novembre, les vitres se voilent d’un peu de givre. Nous travaillions ensemble il y a quelque temps. A dire vrai, j’ai eu une brève aventure avec elle.Mariée, elle a préféré rompre.Nous échangeons quelques banalités .Durant le trajet, Muriel se souvient avec ironie d’une de mes phrases préférées . Là où les autres voient la ligne je vois la couleur.Le centre d’examens est distant d’ une dizaine de kilomètres.Tout en courbes la bâtisse , a dû sortir des cartons d’un adepte de Frank Gehry.Je n’ai pas reçu de convocation.Mon nom a été rajouté à la hâte sur une liste.Je cherche du regard .Prébaud Martial.Trouvé!Salle 112, au 3ème étage.Muriel se dirige vers le secrétariat.Le premier qui finit attend l’autre.En grimpant les marches ,je consulte le sujet de l’épreuve.Expression artistique .Une maison au milieu d’une cour d’école.Elle est complètement ouverte.On dirait une fête.
Les candidats , entre 16 et 18 ans, sont peu nombreux à avoir choisi cette option. Vêtu de bleu, un appariteur me donne le paquet de copies ficelées.Une vingtaine.Toutes du même format 30×40 cm.Je consulte les critères en vigueur pour établir la note.Les travaux respirent mal cette joie de vivre incluse dans le sujet.Pastels, gouache et tempera ont eu la faveur des artistes en herbe.Deux ou trois aquarelles aussi,remodelées à la plume.Parfois des projets inspirés par de grands devanciers.Là,une touche épaisse qui imite Monet. A côté ,des volumes cubistes ourlés de couleurs chaudes. Enfin une construction ardue venue en droite ligne d’Arcimboldo, le peintre qui composait des visages avec des fleurs. Il y a même parfois des textes inscrits dans le sol de la cour d’école.Des arbres souvent esseulés aussi.Des alphabets imaginaires sur un devoir attirent mon attention.Mélange de lettres grecques ,cyrilliques et d’idéogrammes chinois.La maison est basse avec des murs couverts de vagues qui la transpercent .Des parois en perspective laissent entrer le soleil de toute part comme dans une forge .La cour d’école imite un dallage d’ailes de papillons dans un camaïeu de rouges.Des enfants nus par dizaines dansent autour de la construction parmi les dauphins et les hippocampes. Le plus étonnant c’est le supplice infligé au papier.Piqueté de centaines de coups ,avec une pointe de compas probablement .Des trous de dimension variée.Je regarde au verso le nom de l’élève.Lucie C.Sans conteste,voilà le travail le plus étrange de toute la série que je viens de noter.Créativité.Liberté.Modernité.Voilà de quoi attribuer un 18/ 20!Pourquoi pas de nom de famille?Je ne peux guère quitter le centre d’examen sans satisfaire ma curiosité .Une fois signé le bordereau de présence, je fais part de ma découverte au président du jury.Etourderie ou provocation?Avec le numéro, facile de connaître l’ identité,me précise-t-on.Lucie a composé en salle 4.Lucie Chocard .En bas de sa fiche,fait rare, une mention.Je lis attentivement.Le papa de Lucie s’est noyé en voulant la sauver alors qu’elle était emportée par une grosse vague aux Antilles.On demande l’indulgence du jury car elle ne rend que des feuilles blanches en cours d’arts plastiques depuis 6 mois.Muriel me fait un signe de la main.Je frotte mes yeux humides.Mon amie commente le niveau de ses copies.Sans enthousiasme.Je reste perdu dans un sourire qui l’étonne.En ouvrant la portière ,je dis :”La terre est bleue comme une orange.Tu ne trouves pas ?”Muriel répond.
-Si cela te fait plaisir.

Jacques Puyssegur

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.