La soirée

Votez pour cette nouvelle en la partageant sur Facebook et Twitter !

Ils étaient prêts. Elle, vêtue d’une robe noire décolletée, bas et chaussures à talons. Lui, en costume sombre, chemise blanche et chaussures vernies. Ce n’était pas la première fois qu’ils allaient à ce genre de soirée. Un couple bien sous tout rapport, la quarantaine, d’un niveau social correct. Isabelle était infirmière libérale, Chris, cadre dans l’alimentaire. Les années passant, leur amour s’était légèrement émoussé et cette nouvelle activité leur était apparue comme une façon agréable de ranimer la flamme. Ils avaient commencé par aller visiter un club, pour danser et plus si affinités. Cela ne les avait pas convaincus plus que ça. Ils avaient alors crée un profil en ligne et dialogué avec d’autres couples. La première rencontre avait été plutôt sympathique, avec d’autres personnes dont les intentions étaient les mêmes. Depuis, ils se rendaient environ une fois par mois chez d’autres connaissances passer des instants où le maitre mot était échange. Sauf que ce soir, ils avaient du changer un peu leurs plans. Un concours de circonstances peut être. Une opportunité sans doute. En effet, Chris s’était fait un tour de rein qui, en plus d’être douloureux, avait grandement diminué ses ardeurs. Dans le même temps, ils avaient été contactés via leur site préféré par un jeune homme dont le physique faisait craquer Isabelle. Et ils n’avaient pas hésité. Ce soir, seule madame profiterait de la vie.
Le trajet en voiture fut l’occasion de s’émoustiller un peu en imaginant ce qui allait se passer plus tard. Ils en profitèrent aussi pour prévenir des amis – une précaution à prendre quand on se rend pour la première fois quelque part. L’accueil qui leur fut réservé était très chaleureux, leur hôte ayant préparé un cocktail dinatoire – petits fours, mini pizzas, toasts – accompagné d’un excellent champagne. La soirée promettait.
Isabelle fut surprise d’entendre frapper à la porte et encore plus étonnée quand deux individus cagoulés firent irruption dans le salon, armés. En quelques secondes, Chris et Isabelle furent attachés ensemble sur le canapé, les yeux bandés, leur partenaire étant lui ligoté à la table.
Les deux individus commencèrent à inspecter l’appartement, ouvrant les placards, fouillant dans les meubles. Isabelle sentait la peur monter en elle, la panique prendre place dans son ventre. Que faire dans cette situation ? Attendre ? Espérer qu’ils prennent des objets de valeur et repartent aussi facilement qu’ils étaient arrivés ? Il lui était bien entendu interdit de communiquer avec son mari. Elle aurait tant aimé qu’il la rassure, qu’il lui dise que tout allait bien se passer, qu’il la prenne et la serre dans ses bras. Mais rien de tout cela n’était possible. Elle entendait des voix, des bruits de meubles qui bougent, de portes qui se ferment, des chuchotements dans tous les sens. Mais combien étaient-ils et que faisaient-ils ? Son inquiétude atteignit son paroxysme quand elle sentit que son mari était détaché et séparé d’elle. Elle déclina différents scenarii : le viol et même la mort. Chris n’était plus à ses côtés pour prendre soin d’elle. Elle ne pouvait pas imaginer être sans lui, que ce soit ce soir ou pour le reste de sa vie. Même si, à cet instant, elle n’envisageait le reste de sa vie que comme quelque chose de très bref. Ou était Chris ? Qu’allaient-ils lui faire ? Ce n’était pas possible. Comment une soirée qui s’annonçait si passionnante avait-elle pu se transformer en un tel cauchemar ?
Isabelle sentit qu’on lui défaisait les liens de ses chevilles puis dans son dos. Elle était libre, ne restait que son bandeau. Un de ses agresseurs la fit pivoter puis lui rendit ses yeux.
Ils étaient là. Tous. Sa famille. Ses amis. Tous avec une coupe de champagne à la main.
-Bon anniversaire !!!

Olivier Verdy

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.