La prophétie des fluides

Votez pour cette nouvelle en la partageant sur Facebook et Twitter !

Un souffle, un soupir…deux corps enlacés, et le temps qui s’arrêtait. Présage d’une union parfaite, celle de deux êtres faits pour se rencontrer. Chaque vêtement effeuillé sur un rythme lent nous avait rapprochés de l’instant où nous ne ferions plus qu’un. Sensation étrange d’avoir déjà vécu ce partage, peut-être dans une autre vie, et qu’il redevenait bien réel… La voir frissonner entièrement nue devant moi, avant même de poser mes mains sur sa peau au goût de miel, était un cadeau du ciel.
Chacun de ses regards furtifs avait déclenché une douce chaleur dans mon ventre. Ses gémissements provoquaient en moi l’impression d’être en état d’apesanteur. Mon incompréhension était totale… et pourtant j’avais la conviction de tellement bien la comprendre.
Cet instant là que même le temps ne savait pas compter, était magique… Nous sommes allés loin, très loin au sein de cette communion.
Les limites et les barrières établies que nous connaissions jusqu’alors, étaient en train d’exploser tel un barrage qui cède peu à peu. Chacun de nos contacts restait comme enregistré en mémoire vive, venant décupler la sensation du suivant. La retenue raisonnée des premières fois laissait la place au fait incontrôlable qu’aucune partie de nos corps n’était interdite à l’autre.
Un cheminement harmonieux qui nous ramenait à l’origine des temps, sur un fond noir teinté de blanc.
La sensation de brûlure au niveau de ma nuque était telle que je n’étais pas capable de savoir si cela venait de ses lèvres qui s’accrochaient à mon cou, ou de la délivrance de ne faire qu’un avec cette femme à l’avenir incertain.
Nous restâmes comme cela un long, très long moment. Dans un silence libérateur et plein de sens. J’aurais voulu être un miroir pendant qu’elle me fixait avec ce regard de feu, et réfléchir la beauté qu’elle insufflait dans ma vie. Une explosion colorée, riche de tous nos sens. À la limite du supportable, laissant rapidement la place à une sensation douce et exquise : j’étais elle… et elle était moi. Une seule entité baignant dans un océan de lumière que rien ni personne ne pouvait scinder. Un monde où l’on triomphe du monde…

Réveil brutal, le mien, causé par une porte qui claque. Le journal télévisé, dépassé par les évènements, diffuse en boucle les horreurs de nos manquements.
Une perfusion de solitude en guise de compagne, j’ai froid. Je m’accroche en vain à ce soluté auquel je tends le bras. Spectateur de mes propres fluides qui évacuent la vie de cette enveloppe charnelle en perdition. L’odeur de la mort m’écoeure depuis qu’elle renifle dans ma direction. Je repense à ce premier baiser, qui se voulait pourtant immortel !
En Afrique, les rituels funéraires consistant à laver le corps du défunt puis se rincer les mains dans une bassine commune, ont souvent favorisé la propagation de ce monstre qui me ronge. Je le sais bien. Pourtant, je m’en suis lavé les mains comme tant d’autres, détournant le regard de ce continent. Depuis la prédiction au style fluide de cette rivière dont il porte le nom…jusqu’à l’appel du mien.
J’aurais aimé m’envoler dès les premières senteurs de Myrrhe, dormir encore un peu.
Echapper à cette réalité qui me cloue au sol avec gravité. Avoir plus de temps…

Je dois partir maintenant. Ne m’attendez pas. Courrez, riez, pleurez ! Je vous passe le relais.
Et changez !
La vie est devant. Elle vous attend.

Patrick P.

Partagez cet article

26 thoughts on “La prophétie des fluides

  1. Emile Poulin

    Un talent fou pour l’écriture. Une façon extraordinaire de transmettre des sentiments et des émotions.
    Bon succès.
    Emile

    Reply
    • Patrick Pelletier

      Le verbe « transmettre » présent dans vos deux premiers commentaires me comble de joie. Ce thème : « échanger », me permet de le faire avec vous.
      Vanessa, Émile, je vous fais un grand sourire.
      Patrick

      Reply
  2. TIRLI Nicole

    Jolie plume, les mots choisis comme des boutons de roses, un poète se cache et murmure sa passion, l’amoureux se dévoile, se dénude, ciel ! tout est là ?

    Reply
  3. Patrick Pelletier

    Je suis pris à mon propre jeux avec vos mots si bons. Un désir : que ces « échanges » apportent un peu de réconfort à ce monde de maux, pourtant si beau.
    Merci pour ses bonbons, croquons les à pleines dents !
    Je vous fais un grand sourire,
    Patrick

    Reply
  4. Priscilla

    Je partage l’avis des autres lecteurs, c’est un texte excellent. Nul doute que derrière ce texte ce cache un auteur doué d’un talent et d’une sensibilité rare. Bravo et continue ! C’est un plaisir de te lire !

    Reply
  5. bruno et eliane

    Une grandeur profondeur de texte nous immerge dans l intimité décrite Belle écriture qui fait vibrer
    merci Patrick j ai hâte de découvrir ce talent qui n est qu au crépuscule de son aventure

    Reply
  6. Julie

    Beau et touchant …. le début de ton texte nous amène vers des endroits magnifiques, à partager…. mais quel coup nous attends au détour…. autant d’émotions naissent au début qu’à la toute fin… je souhaite te lire encore longtemps….

    Reply
  7. Sara

    Tu as une plume magnifique Patrick, pleine de sensibilité et d’intensité! Je te souhaite une belle continuité, tu es à ta place!

    Reply
  8. jacqueline

    Vous avez tout compris Patrick : La profondeur et la hauteur ! Vous avez gardé en vous le souvenir lointain de l’unité primordiale . Vous lire est un enseignement , et je suis impatiente de le faire à nouveau
    Jacqueline

    Reply
  9. Elodie

    Un grand bravo pour ce texte qui nous emporte et nous enivre…
    La lecture d’un récit est un fabuleux moment de partage, entre l’auteur et ses lecteurs, et nous profitons ici pleinement de la qualité d’écriture.
    Merci à vous Patrick pour ce moment d’évasion

    Reply
  10. Jonathan

    Votre inspiration et votre profondeur d’âme nous offre un texte des plus élevés qui nous conduit jusqu’à la source même de l’Homme. Un superbe enseignement pour beaucoup d’entre nous. Une écriture pareille est un véritable don du Ciel!

    Reply
  11. jacqueline

    suite au message Facebook reçu de l’organisation , je voulais être parmi les premiers à vous féliciter pour cette belle victoire

    Reply
    • Patrick

      Chère Jacqueline, permettez moi de rester discret jusqu’à l’annonce publiée par le site. J’aime à penser que la grande gagnante soit l’écriture. Ma plus grande victoire: me permettre de partager au-delà de ce simple texte avec vous toutes et tous. Même sans modérateur depuis le 31, et pour ces raisons, j’attendrai donc l’entrevue pour le faire.
      Une belle fin de week-end à vous !
      Patrick

      Reply
  12. Valérie

    Et ça recommence ! 1000 votes en 15 minutes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Cela rpête à rire votre façon de procéder……..
    Et cela à un nom : TRICHER mais bon pourquoi pas !

    Reply
  13. ab

    Il me semble mon cher Patrick que vous confondez Nouvelle et Poésie. Certes vous écrivez bien mais votre écrit trop noyé de sentiments n’a pas de sens. J’aime les histoires, je ne voix aucune histoire dans votre texte. Qu’une suite de jolis mots. Désolé, mais c’est mon avis.

    Reply
  14. abderrahim68.khalfi

    Il me semble mon cher Patrick que vous confondez Nouvelle et Poésie. Et encore, les poésies ont un sens. Certes vous écrivez bien mais votre texte n’est qu’une suite de jolis mots . J’aime les histoires, votre texte ne raconte aucune histoire. Désolé, mais c’est mon avis.

    Reply
  15. Pingback: Découvrez le lauréat de notre concours | patrick-pelletier.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.