Le Phénix et l’éclipse

Votez pour cette nouvelle en la partageant sur Facebook et Twitter !

C’est l’oiseau des oiseaux, dès que l’hiver est terminé, et, lorsque le printemps est de retour, il renaît de ses cendres, pour apporter le soleil et les volatiles…C’est le Phénix.
Mais ce jour là n’était pas comme les autres jours car il y avait un événement du 20 Mars 2015.
Une éclipse était arrivée pour gâcher la lumière et le phénix ne pouvait pas réapparaître, ses cendres de couleurs d’ébène tout comme l’éclipse qui s’ouvrit à nos yeux.
Malgré des efforts depuis son amas de poussière, hors de son enveloppe charnelle, elle eût une cependant une idée : Elle allait retarder le printemps !
C’est alors qu’elle demandait aux grenouilles des marécages, en échange d’une récompense à chacune, d’appeler la pluie.
Et les grenouilles, à l’abri des regards se mirent à faire une danse de la pluie où se mêlèrent croassement donc les vocalises amphibiens ne firent pas tarder à tomber la pluie par trombes.
Les nuages, et cumulus assortis, vinrent, mais ce n’était pas fini il en fallait bien plus…
Il appela alors, de sa dimension céleste le Phénix des glaces, qui renaissait de sa neige, et c’est ainsi que elle fît venir les flocons, la grêle et j’en passe, pour sa réputation d’oiseau à sang froid et rien d’autre comme récompense, il fit apparaître le froid et l’incroyable se réalisait alors.
L’éclipse par magie s’éclipsa !
Le phénix des glaces pouvait repartir avec modestie, le phénix de feu ravivait le printemps et le plus beau des arcs en ciel apparût alors au-delà du ciel.
Quand aux grenouilles, elles eurent leur récompenses préférés : des insectes frétillants et juteux à souhait !

Medyator

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.