En attendant le train

Votez pour cette nouvelle en la partageant sur Facebook et Twitter !

Il fait froid et il commence à pleuvoir. le train qui me ramènera à Paris ne part que dans un peu plus de 4 heures.
Les musées et expositions sont sur le point de fermer , les magasins aussi. M’installer à la terrasse d’un café pendant quatre heures ne me convient pas .
Je me souviens avoir vu un cinéma dans la rue Faidherbe, c’est certainement la meilleure façon d’occuper mon temps libre.
Cinq salles me proposent des films  » d’autrefois  »  » Guerre et paix  » avec Audrey Hepburn ,  » autant on emporte le vent  » avec Vivien Leigh ,  » les temps modernes » avec Charlie Chaplin . Je choisis  » Les enfants du Paradis  » avec Arletty et Jean louis Barrault ; et  » carnet de bal  » avec Françoise Rosay .
A la fin des deux spectacles , je regarde plus minutieusement l’immense hall d’entrée ; les murs sont tapissés de photos d’artistes : Gérard Philippe , Grace Kelly ,Raimu , louis Jouvet et tant d’autres. Ce site est merveilleux , je viens d’y passer des heures agréables et tous ces disparus me donnent l’impression d’être toujours là , présents par leur personnalité , leur voix, leur talent.
Je hâte le pas pour regagner la gare ; un petit coup d’oeil en arrière , comme pour dire au revoir à ce fabuleux cinéma , et je vois écrit en grand sur sa façade « CINEMA RENAISSANCE  »
Lodoïska.

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.