Du passif à l’actif

Votez pour cette nouvelle en la partageant sur Facebook et Twitter !

Il faut changer les choses, ce n’est vraiment plus possible de continuer ainsi !

Qu’est ce qu’il t’arrive Joyce ?

Si je ne fait pas quelque chose pour moi personne ne le fera, le temps passe et je vois bien que ça ne tourne pas rond, je ne peux plus me voiler la face, tout est de ma faute!

Mais de quoi parles tu ? Joyce je pense que tu es trop dur avec toi-même…

Arrête de me dire ça! Je ne suis pas dur ni cinglée, je suis réalistes et puis c’est tout. Comment crois-tu que ça va s’arranger si je reste là à regarder ma vie passée comme un simple spectateur partis voir un film de plus au cinéma comme chaque dimanche ? Je ne veux pas me contenter de regarder ma vie défilée sous mes yeux, je veux la vivre pleinement! Toi pas ?

Bien sûr que si, mais tu ne peux pas mettre tes limites toujours plus haut!

Ah non tu crois ? Mais ça c’est ta manière de voir les choses, avec ton vécu ! Moi je crois bien que je peux ! Il est hors de question que je passe à côté de ma vie, que je cesse d’apprendre ou d’explorer, certes je ne veux pas être passive, entre mes rêves et la réalité il n’y a qu’une marche et ce sont mes actes ! Trop longtemps j’ai regarder dans le vide en pensant que je n’y arriverais pas, je me suis trompée il me suffisait de me dévoiler, de me mettre en mouvement, de réaliser que pour être il ne suffit pas de paraître! Et crois moi j’ai eu le temps d’y réfléchir.

Que veux tu dire par là Joyce que moi je suis dans le paraître ?

Mais non pour toi c’est bien plus facile, enfin c’est pas exactement ce que je veux dire, cela-dit tu n’as pas ce genre de problème, regarde, tu es structurée, tu sais ce que tu veux, tu es impliquées, pas de demi mesure avec toi et tout cela depuis toujours. D’ailleurs c’est ce que tes parents voulaient pour toi. Entre toi et moi il y a bel et bien des différences même si nous sommes amies depuis un millénaire! Tu es bien plus équilibrée si on peut dire.

Je vois, je dois admettre que tu n’as pas eu la vie rêvée jusqu’ici mais tu es bien plus forte que moi, je pense que ce sont tes expériences de vie qui t’ont rendue comme ça. Quelques fois je t’envie. Tu sais moi je suis tellement cadrée que je n’ai encore rien vécu et parfois je me dis que je vais mourir vieille fille et que j’habiterais toujours chez mes parents à quarante ans !

Bah, ne t’inquiète pas va, ça ne risque pas d’arriver !

Comment le sais-tu Joyce ?

Parce que sœurette, le vent tourne pour moi, il tourne pour nous, le chemin est droit devant il ne reste plus qu’à agir encore et encore, à prendre nos décisions pour notre avenir et les mettre en pratique. Agir, c’est comme faire du vélo ça ne s’oublie pas!

Viens, on va commencer par faire une promenade, s’oxygéner en regardant le ciel, ce sera toujours mieux que de rêver la tête dans les étoiles, enfermée dans cette chambre.

Tu as raison Joyce, agissons.

Joyce Land

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.