Ricochet va disparaître

Le site de référence en matière de littérature jeunesse, qui existe depuis 1994, a été placé en liquidation judiciaire à l’automne. Il devrait disparaître définitivement le 31 janvier…

4000 fiches auteurs, 400 fiches éditeurs, 39 000 références de livres et 3 millions de visiteurs par an : le site Ricochet, crée par le Centre International d’Études en Littérature de Jeunesse (CIELJ), s’était en 16 ans imposé comme une référence.

Depuis la diminution en 2009, puis la suppression un an plus tard de la subvention de la région Champagne-Ardennes, le site internet rencontrait des problèmes financiers.

« Le site est entièrement gratuit et des règles évidentes de déontologie interdisent que les éditeurs de livres de jeunesse ne financent directement ou indirectement le site. Le site ne rapporte donc rien et coûte plus de 160 000 euros par an, ce qui explique que le retrait progressif de l’administration publique qui le finançait en France ait mis en péril son activité », explique Anne de Pingon, la juge du tribunal de grande instance de Charleville-Mézières, dont dépend l’avenir du site.

Un candidat à la reprise

L’Institut suisse Jeunesse et Média s’est pourtant porté candidat à la reprise du Ricochet, et la proposition avait été validée par le site et le mandataire judiciaire chargé de la liquidation, mais une plainte pénale déposée par un salarié bloque cette reprise et l’Institut suisse demande une réponse avant le 31 janvier…

De l’aveu même d’Etienne Delessert, président du CIELJ, « le sort de Ricochet-jeunes.org, dans les jours qui viennent, dépend du bon jugement de Mme Anne de Pingon. »

(D’après Livres hebdo)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.