Rencontre avec Serge Joncour

Il a publié son premier livre en 1998 après avoir envoyé ses manuscrits chez les éditeurs durant cinq ans. Aujourd’hui, écrivain reconnu et scénariste, Serge Joncour raconte ses débuts d’écrivain. Il évoque son processus d’écriture et donne quelques conseils aux auteurs.

L’écriture, c’est du travail !

Vous en doutiez ? De son côté, Serge Joncour avoue qu’il a parfois une facilité à écrire, mais il n’hésite pas à réécrire 50 fois son texte…

http://www.dailymotion.com/video/xc6x1k

Conseils aux auteurs

Si vous écrivez  et que vous souhaitez être édités, Serge Joncour vous conseille de ne pas vous décourager, même s’il y a parfois « des moments de doute absolu »…

http://www.dailymotion.com/video/xc6xpd

Comment je me suis mis à écrire ?

Serge Joncour raconte comment il s’est mis à écrire. Depuis les premières rédactions à l’école jusqu’à son premier roman en passant par ses textes satyriques sur les professeurs du lycée…

http://www.dailymotion.com/video/xc6yb6

Quel est mon processus d’écriture ?

Faire un plan ou pas ? Là est la question. Pour Serge Joncour, il n’est pas imaginable de définir un plan préalable à son roman. Il s’en sentirait prisonnier…

http://www.dailymotion.com/video/xc6yo7

Faire éditer son livre

Vouloir que son livre soit édité, « cela relève de l’obstination, voire de l’entêtement »  selon Serge Joncour. Lui-même a été édité cinq ans après avoir envoyé son premier manuscrit chez un éditeur…

http://www.dailymotion.com/video/xc6z25

L’homme qui ne savait pas dire non

Le dernier roman de Serge Joncour raconte la vie de L’homme qui ne savait pas dire non. Mais comment lui est venue cette idée ?

http://www.dailymotion.com/video/xc6zie

Partagez cet article

7 thoughts on “Rencontre avec Serge Joncour

  1. Anne Le Mouël

    Un grand merci à Nelly d’animer ce site ! C’est génial
    J’ai beaucoup apprécié les interviews de Serge Joncour. Ses expériences et ses conseils d’auteur.
    J’ai ADORÉ son interview à propos de « l’homme que ne savait pas dire non ».
    Je pense qu’on aurait pas cru en le lisant dans u roman qu’on puisse faire revoter des populations qui n’avaient pas donné la « bonne réponse » lors d’un référendum!
    J’aime bien quand il dit que binetôt il sera interdit de sortir sans parapluie par temps de pluie 🙂 ! Et pourtant, je n’ai jamais été fumeuse 😉

    Reply
  2. Frédérique MARTIN

    Je me reconnais dans beaucoup de ce qui est livré par Serge Joncour, sur le processus d’écriture, les barrières qu’un plan met en travers de la création, et bien d’autres choses encore, comme le doute, l’obstination, l’humiliation… J’aime ce ton heurté, qui cherche, qui évoque, mais qui n’assène pas.
    Je voudrais juste vous signaler que les interview trois et quatre sont les deux mêmes, il semblerait que nous manque la vidéo sous titrée : Comment me suis-je mis à écrire. Bravo pour cette interview réussie et qui peut être éclairante quand on n’a pas encore conscience du processus qui est à l’oeuvre en soi.

    Reply
  3. Nelly Post author

    merci frédérique de m’avoir alertée sur cette petite erreur que je viens de corriger. ça y est donc vous pouvez enfin apprendre comment serge joncour a commencé à écrire 😉

    Reply
  4. anne marie delbecq

    Très belle initiative d’avoir mis ces mots sur la toile. Le fait d’avoir une vidéo c’est plus parlant car c’est montrer un chercheur d’idées dans l’immédiat. Il exprime tout de suite ce qu’il a réfléchi longtemps.
    C’est vrai qu’ecrire, c’est en quelque sorte un acte de résistance.

    Reply
  5. Martin

    Je n’ai pas d’autre but en écrivant que de raconter mon enfance à mes enfants et petits enfants en y ajoutant les portraits de membres de la famille et d’ascendants et en décrivant les détails de leurs existences qui me sont parvenus.
    Il faut, bien entendu, que mes récits soient assez attractifs pour ne pas les décourager d’en poursuivre la lecture, et même pour qu’ils me demandent de raconter la suite.
    De l’auto biographie je passerai peut-être à l’auto fiction puis à la fiction car j’ai quelques idées mais il me faudra de l’énergie, du temps, de la méthode, de la discipline, de la persévérance… etc…

    Reply
  6. montclar

    Un grand merci pour cette interview. J’ai adoré ce moment, j’ai aimé partager ce court instant hélas avec un écrivain, avec celui-là : un homme simple, humain, vivant, intelligent, qui doute !
    Une grande joie.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.