Renaissance des sens

Votez pour cette nouvelle en la partageant sur Facebook et Twitter !

Nos regards se sont croisés j’ose à peine quitter ses yeux cognac un peu cerné sûrement dû à un lendemain de soirée, ses lèvres craqueler qui saigne j’entrevois ses dents elle crie.

« osez-moi osez-moi » la voix tremblante

mon regard ce détourne de son visage sa robe lavande déchiré à l’épaule je me rapproche d’elle doucement sur la pointe des pieds sa voix est de plus en plus forte je me retrouve a quelque centimètre de sa bouche et je la vois se rapprocher de moi pour me murmurer à mon oreille.

« osez-moi osez-moi » dans un murmure

Perdant le contrôle de mes lèvres je les sent bouger je parle, mais je ne comprends pas ce que je dis je n’entends pas non plus je me recule elle me suit seulement le bruit de ces talons claquant sur les pavés synchroniser aux battements de mon cœur raisonné je lui tends ma main elle la saisie elle est chaude. L’ascenseur est en panne je prends les escaliers toujours nos mains entremêler je gravis les premières marches avec angoisse toujours le bruit de ces talons qui résonnent plus seulement dans la cage d’escalier, mais dans mon corps je la fis entrer dans mon appartement je me retourne pour la regarder son visage était si fort je lui montre la direction de mon seul meuble mon matelas blanc immaculé qui dénote avec les murs gris de crasse elle me lâche la main s’assoie se collant contre le mur sa tête touchait le poster d’une femme nue elle ne l’avait pas vu elle se tourne le touche avec hésitation avec ses doigts elle parcourt le corps de cette femme délicatement elle s’allonge sur le lit elle commença à baisser les manches de sa robe je lui fis un signe tête qui disait non elle me regarda surprise et souris des fossettes naissaient aux commissures de ses lèvres elle était belle je m’approchais d’elle mes mains fermement appuyer sur le matelas je les glisse vers l’oreiller ou y était caché ma petite planche elle me regarde avec curiosité je sortis au même moment une feuille blanche et un fusain ma main droite ce dirigea délicatement sur sa joue mon pouce appuient sur sa fossette je m’accroupis sur le sol pour dessiner.
– J ‘ai trouvé ma muse
– Pourquoi moi ?
Mes sens renaissent
la vue « il regardait son grain de beauté sur la joue »
le toucher « il lui caressa les cheveux »
l’ouïe « elle rit de sa naturelle poésie qu’il avait de la vie »
l’odorat « il se mit à sentir son parfum
le goût « mes lèvres sur les siennes sont goût acide »
Voilà pourquoi..

PINT

Partagez cet article

One thought on “Renaissance des sens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.