Qu’est-ce que les écrivains célèbres ont fait inscrire sur leur tombe ?

Pour un écrivain, écrire son épitaphe doit être un vrai exercice de style. En effet, quels mots faut-il graver sur sa tombe quand on a passé sa vie à écrire ? Quels sont donc les derniers mots à adresser aux vivants ? Découvrez les épitaphes de quelques célèbres écrivains qui ont pris leur mission au sérieux jusque dans la tombe ou ont préféré en rire, même en étant morts.

 

WILLIAM SHAKESPEARE
« Mon ami, pour l’amour du Sauveur, abstiens-toi
De creuser la poussière déposée sur moi.
Béni soit l’homme qui épargnera ces pierres
Mais maudit soit celui violant mon ossuaire. »

 

CHARLES BUKOWSKI
« N’essayez pas »

 

OSCAR WILDE
« Et des larmes étrangères rempliront pour lui, l’urne de la Pitié cassée depuis longtemps, car ceux qui le pleureront seront des exclus, et les exclus pleurent toujours. »

 

DOROTHY PARKER
« Désolée pour la poussière »

 

VIRGINIA WOOLF
« La mort est l’ennemi. Contre toi je vais me jeter, invaincue et inflexible o Mort ! Les vagues se brisaient sur le rivage. »

Et vous, quelle épitaphe voudriez-vous laisser en tant qu’auteur ?

 

(source : flavorwire.com)

Partagez cet article

3 thoughts on “Qu’est-ce que les écrivains célèbres ont fait inscrire sur leur tombe ?

  1. JM

    Moi, ce serait « En attendant l’aube ». Mais je ne voudrais pas de pierre tombale. Seulement me faire incinéré et mes cendres jetées dans le Rhône entre Fourvière et la Croix-Rousse.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.