Quels sont les 10 livres les plus lus depuis 50 ans ?

Harry Potter, Autant en emporte le vent, Le journal d’Anne Frank ? Quels livres ont été les plus lus dans le monde ces cinquante dernières années ?

Une récente étude a cherché à savoir quels ont été les livres les plus lus au cours des cinquante dernières années. Ont donc été pris en compte les livres les plus vendus dans le monde, partant du principe qu’un livre acheté est lu. Ce n’est pas forcément le cas, mais il est difficile d’établir une analyse autrement. L’étude précise qu’il s’agit bien des livres les plus « achetés » et non « imprimés ».

1- La Bible, 2-Le Petit Livre Rouge, Mao Zedong, 3- Harry Potter, J.K. Rowling, 4- Le Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien, 5- L’Alchimiste, Paulo Coelho, 6- Le Da Vinci Code, Dan Brown, 7- Twilight, Stephenie Meyer, 8- Autant en emporte le vent, Margaret Mitchell, 9- Réflechissez et devenez riches, Napoleon Hill, 10- Le Journal d’Anne Frank
La Bible, best-seller des best-sellers

La Bible arrive largement en tête des livres les plus lus. Elle a été vendue à près de 4 milliards d’exemplaires uniquement ces 50 dernières années. Le deuxième, loin derrière, est Le Petit Livre Rouge, qui recueille les citations de Mao Zedong. Avec 820 millions d’exemplaires, il a été vendu deux fois plus que la saga Harry Potter, qui arrive en troisième position.

Les livres récents au top

Ce qu’on peut retenir de ce graphique, c’est l’importante présence de livres écrits depuis les années 2000. Harry Potter, le Da Vinci Code et également la très récente saga Twilight, l’emportent face aux grands classiques comme Autant en emporte le vent, paru en 1936. Harry Potter sera-t-il premier de la liste dans 50 ans ?

Sources :
Squidoo.com

Partagez cet article

9 thoughts on “Quels sont les 10 livres les plus lus depuis 50 ans ?

  1. florent

    La bible lue, en partie, Potter OK, Dan Brown OK, L’alchimiste done, le seigneur des anneaux aussi, le journal d’Anne Franck idem.
    6/10 la moyenne 😉

  2. alaroz

    Mao en 2e du hit parade ! Il faut dire que son bouquin avait bénéficié d’une stratégie marketing efficace puisque « le Parti décréta que tout citoyen devait posséder un exemplaire […]. Au paroxysme de la Révolution culturelle, les peines encourues en cas d’incapacité à présenter le livre et à le réciter sur simple demande des Gardes rouges pouvaient aller de la punition corporelle immédiate aux travaux forcés pendant plusieurs années. » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Petit_Livre_rouge).

Comments are closed.