Quels livres vole-t-on le plus en librairie ?

Aux Etats-Unis comme en France, on mesure parfois le succès d’un roman au nombre d’exemplaires chapardés dans les rayonnages des librairies…

Pour mesurer le succès d’un roman, pas forcément besoin de se référer aux palmarès des bestsellers. Récemment, peu après le vol de documents historiques (dont un signé de la main d’Abraham Lincoln), Publishers’ Weekly a eu l’idée d’enquêter sur les livres les plus volés dans les librairies. Le magazine américain a ainsi établi son top 5.

La beat generation truste le podium américain

Et c’est Charles Bukowski qui arrive en tête de ce palmarès. L’écrivain américain, auteur de nombreux romans autobiographiques, est apparemment tellement « recherché » que les libraires sont obligés de recourir à certains stratagèmes pour ne pas voir ses ouvrages se volatiliser. « Quand j’ai appelé Barnes & Noble (ndlr : une chaîne de librairies américaines) pour savoir s’il avait en stock les titres de Charles Bukowski que je cherchais, écrit ainsi un journaliste du New York Observer, on m’a dit que, pour vérifier, il valait mieux appeler directement les caissiers, car tous les livres de Bukowski avaient été retirés des rayons pour être rangés derrière la caisse – c’est-à-dire hors de portée des voleurs. »

Derrière Charles Bukowski, le podium est complété par deux autres auteurs qui prônent la libération, l’esprit « sexe, drogue et rock’n’roll » – deux emblèmes, aussi, de la beat generation : William S. Burroughs (toute son oeuvre) et Jack Kerouac (Sur la route). « S’il n’y a qu’une seule conclusion à tirer de cette liste, c’est que le voleur-type est probablement un homme jeune, analyse Publishers’ Weekly. D’ailleurs il existe certainement un lien entre le fait de voler et le contenu de ces livres. En d’autres termes, quelqu’un qui veut commettre un acte insensé se sent forcément attiré par la lecture de livres qui racontent des actes insensés. »

Pléiade et poches en France

Aux quatrième et cinquième places, on retrouve la Trilogie new-yorkaise de Paul Auster, et le Britannique Martin Amis. Les autres titres régulièrement subtilisés sont Las Vegas Parano, de Hunter S. Thompson, Virgin Suicides par Jeffrey Eugenides et… Steal This Book (« Vole ce livre »), d’Abbie Hoffman.

En France, selon Lire, les habitudes des voleurs de librairies sont quelque peu différentes. Trois genres de livres se disputeraient la place de n°1 des ouvrages les plus volés : la BD, surtout les mangas, les poches et la Pléiade. Pourquoi ? La réponse est très simple : les deux premières catégories sont faciles à voler, tandis que les Pléiade se revendent très bien sur Internet.

(d’après Publishers’ Weekly et Lire)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.