Quel avenir pour l’écriture ?

A l’invitation de Microsoft et de l’académie des beaux-arts britannique, des artistes ont imaginé le futur – forcément très technologique – de l’écriture.

Ecrivains, apprenez à oublier le stylo et la feuille de papier ! Dans quelques temps, l’écriture sera de plus en plus une affaire de technologie. C’est du moins dans cette direction qu’ont récemment réfléchi les artistes invités par Microsoft Research et l’académie des beaux-arts britannique. Le résultat ? Des projets plus ou moins réalistes, et plus ou moins séduisants. En voici deux exemples.

1 : Inventez les contes dont vous êtes le héros

Imaginez un programme informatique qui génère une histoire pour endormir vos enfants. C’est le principe de la machine d’aventures infinie (The Infinite Adventure Machine), inventée par un certain David Benqué. Selon le journaliste Hubert Guillaud, il s’est inspiré du travail de Vladimir Propp. Ce folkloriste russe avait analysé la structure des contes traditionnels russes (puis celles des contes de fée de manière générale) pour en identifier les plus petits éléments narratifs.

« Le programme interroge les limites et les implications d’appliquer la programmation à la narration, explique Hubert Guillaud. Ici, le programme est incapable de livrer une histoire terminée : il ne délivre qu’un synopsis brut et des illustrations avec lesquelles les utilisateurs sont invités à improviser pour combler les lacunes de la technologie par leur imagination. » A l’ordinateur, donc, la création d’un système, d’un monde, et de ses règles. Et à vous les aspects poétiques et imaginatifs du récit !

2 : La révolution de la ponctuation

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter), les SMS et les systèmes de messagerie instantanée ont quelque peu modifié notre rapport aux signes de ponctuation. « On a su leur donner des dimensions qui n’existaient pas auparavant, en les utilisant autrement, en leur donnant de nouvelles fonctions, pour certaines codées dans la machine », confirme Hubert Guillaud.

Nicolas Myers, lui, propose d’en inventer de nouveaux, à partir des formes existantes. Le but du projet « Ponctuation » ? « Explorer comment les symboles personnels peuvent enrichir et modifier le sens d’un texte ».

Retrouvez les autres projets sur la page de « The Future of Writing » (en anglais).

(d’après Le Monde)

Partagez cet article

One thought on “Quel avenir pour l’écriture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.