Quand un auteur nobellisé dénigre les écrivaines

Le machisme et la misogynie n’épargnent pas le monde de la littérature. Ils touchent même certains de ses plus éminents représentants.

Vidiadhar Surajprasad « V.S. » Naipaul avait pourtant bien commencé la semaine, en se réconciliant avec son ancien protégé, Paul Theroux. Imaginez, quinze ans que la brouille durait entre les deux auteurs. Mais après avoir fait sourire, le prix Nobel de littérature 2001 a fait grincer des dents. Lors d’une interview donnée mardi, il a ainsi affirmé qu’aucune femme n’écrirait jamais aussi bien que lui. Tout simplement.

« Les écrivaines sont différentes, très différentes, a soutenu l’auteur originaire de Trinidad et Tobago, 79 ans. Quand je lis un texte, je sais au bout d’un paragraphe ou deux s’il a été écrit par un homme ou par une femme. Je pense que la prose féminine ne soutient pas la comparaison avec la mienne. »

« Une vision étriquée du monde »

Histoire de faire bonne mesure, V.S. Naipaul en a rajouté une couche en tentant d’expliquer son point de vue : « Cette infériorité s’explique par leur sentimentalité et leur vision étriquée du monde, a-t-il avancé. Il faut dire que, les femmes n’ayant pas les mêmes responsabilités que les hommes, cela se ressent forcément dans leur écriture. »

N’en jetez plus, la coupe est pleine ? Pas totalement. L’auteur s’en est ensuite pris à Jane Austen : « Je ne peux pas supporter sa vision sentimentaliste du monde ». Son ancienne éditrice, Diana Athill, qui est devenue une écrivaine à succès, en a aussi pris pour son grade. « C’était une éditrice remarquable, avec de très bons goûts, a regretté V.S. Naipaul. Mais ses livres, ce sont juste des bêtises de bonnes femmes… »

Un homme controversé

Un commentaire que n’a pas apprécié – on s’en doute – la principale intéressée, même si elle relativise : « V.S. Naipaul a toujours été grincheux, il semble que l’âge n’arrange pas les choses, ce qui est dommage car c’est par ailleurs un très bon écrivain, a-t-elle commenté. Franchement, je ne peux pas dire que cela m’affecte beaucoup… Au contraire, je dirais que cela m’a fait rire… Il ne faut pas faire attention à ces attaques. »

L’auteur trinidado-britannique n’en est pas à son premier coup. Régulièrement critiqué par les anciens pays colonisés – qu’il avait traités de « sociétés à moitié civilisées », V.S. Naipaul avait attaqué les meilleures écrivaines indiennes, dédaignant la « banalité » de leurs œuvres sur le colonialisme et l’oppression des femmes.

Sur le même sujet, lire aussi : Les auteurs de livres pour enfants sont-ils sexistes ?

Partagez cet article

4 thoughts on “Quand un auteur nobellisé dénigre les écrivaines

  1. Claire

    Cet homme est manifestement très imbu de lui-même et a un problème manifeste avec les femmes : de vieux comptes à régler? En tout cas un bon sujet qui devrait plaire à nos amis les psychanalystes!!!

    Reply
  2. vincent Post author

    Je dois dire que certaines réponses, publiées dans le Guardian notamment, sont aussi mauvaises que l’attaque. C’est certain, il vaut mieux laisser dire parfois…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.