Quand l’internaute se fait éditeur

Vous connaissiez peut-être le principe pour la musique ou pour le cinéma :  des artistes et des films lancés grâce aux investissements des internautes? Et bien le concept d’édition participative a lui aussi été lancé. Une initiative qui joue sur le clinquant.

« Toi + moi + tous ceux qui le veulent » ce refrain vous a peut-être trotté dans la tête plus d’une fois. Ce grand succès est signé du chanteur Grégoire, lancé grâce au dons des internautes sur le site My Major Compagny.

Ce même site a transposé le concept à l’édition il y a un mois. No Life d’Al Coriana, Ne cherche pas à savoir d’Erik Wietzel et Cendrillon à Hollywood d’Elena Klein, ce sont les trois premiers livres publiés aux éditions XO, partenaire de My Major Compagny Books.

Les internautes récoltent 25% des ventes

A partir d’un pitch ou d’extraits du roman, les internautes font des dons (de 10 à 500 euros), et si la somme de 20 000 euros est atteinte, la maison d’édition s’engage à publier l’ouvrage à 10 000 exemplaires.Les internautes se partagent ensuite 25% des ventes du livre, et l’auteur, 10% de chaque vente.

A noter que deux des trois romans publiés sont des premiers romans. La prudence est toutefois de mise :  les dons récoltés ne sont pas forcément représentatifs de la qualité de l’ouvrage mais du charisme de son auteur, largement mis en avant par la compagnie…

(D’après Lire)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.