Choisir le point de vue du narrateur dans le roman (2e partie)

Laure Pécher est agent littéraire, éditrice et animatrice d’ateliers d’écriture sur le roman. Découvrez un reportage vidéo sur l’atelier d’écriture de Laure Pécher sur : sa page chroniqueur.

Tous les 15 jours, retrouvez sur enviedecrire.com la chronique de Laure Pécher. Elle aide les apprentis écrivains à repérer les pièges habituels des débutants et à écrire un premier roman à la structure solide.

Le narrateur dans le roman est celui qui prend par la main le lecteur et le guide. C’est lui qui lui donne à voir, à entendre tout au long du récit. Mais à quel titre occupe-t-il cette place ? D’où parle-t-il ? Et d’où tient-il ce qu’il sait ? Quelle est sa légitimité ? Au nom de qui parle-t-il ? Quelles sont ses intentions ?

Si vous avez manqué la première partie de la chronique, retrouvez-là ici : Choisir le point de vue du narrateur dans le roman (1e partie)

Point de vue extérieur et focal

Dans l’extrait de Maupassant reproduit dans la chronique précédente, le narrateur est extérieur, mais il ne possède aucun don d’ubiquité. Bien qu’invisible et extérieur à l’univers fictionnel, son point de vue n’est pas du tout global. Il ne donne à voir et à entendre que :

– ce qu’il sait et voit d’un de ses personnages

– ce que sait et voit ce même personnage

Autrement dit, son omniscience est circonscrite à un personnage et un seul. Si l’auteur assujettit toujours le lecteur au savoir de son narrateur, celui-ci est également assujetti à l’expérience, à la conscience, au passé, présent et avenir d’un personnage. Le lecteur lui est légèrement supérieur dans la mesure où il peut également avoir accès à sa propre image, à son inconscient, éventuellement à des souvenirs oubliés etc. Mais il n’a en aucun cas accès à la conscience des autres personnages, ni à ce qui se produit là où le personnage qui dicte le point de vue ne se trouve pas. Ce qui est donné à voir est vu soit du point de vue du narrateur (il pâlit), soit du point de vue du personnage (Elle monta dans la voiture sans le regarder). C’est un point de vue en deux temps, mais focalisé en un point.

Avantages, pièges et inconvénients

Ce type de narration est contraignant, car il oblige à l’omniprésence d’un personnage et à l’unicité des sources d’information. Il prive l’auteur de nombreux ressorts narratifs et passe l’histoire par un prisme unique.

A l’inverse, il évite à l’auteur de se perdre dans une multiplicité de points de vue et de devoir soudain reprendre les choses en main de façon maladroite. De plus, il permet la fusion totale du lecteur avec l’expérience intime d’un personnage, il facilite ce qu’on appelle l’empathie.

Mais attention, les pièges existent. L’auteur qui se sent soudain coincé par ce point de vue unique n’hésite pas à inventer des subterfuges pour y échapper de façon plus ou moins locale. Il peut alors introduire un second récit fait par un autre narrateur/personnage, il peut reproduire un manuscrit ou des carnets retrouvés etc. Ces subterfuges ne sont pas sans risque et doivent être utilisés avec circonspection car ils coupent la narration, risquent d’éloigner le lecteur du personnage qu’il suit depuis le début. Le rythme est brisé et le lecteur perdu se détourne du récit.

EXERCICE

Si vous aviez à raconter l’histoire suivante : « un directeur de banque dépressif doit faire face à un braquage », imaginez les différentes implications du choix du narrateur :

Un narrateur appartenant à l’univers fictionnel : qui serait-il ? comment raconterait-il la scène ?

Un narrateur extérieur à point de vue global

Un narrateur extérieur à point de vue focal : quel serait ce point de vue ? Quelle perception aurait-il de la scène ?

Partagez cet article

One thought on “Choisir le point de vue du narrateur dans le roman (2e partie)

  1. Frédérique MARTIN

    Les subterfuges qu’évoquent Laure Pecher me sont toujours apparus comme des facilités, quand l’auteur n’arrive pas à ses fins et qu’il cherche un moyen extérieur pour pallier ses défaillances. Le plus souvent, ils déçoivent le lecteur et desservent le texte.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.