Pourquoi publie-t-on tant de livres aux rentrées littéraires ?

555 nouveaux romans en septembre 2013, 525 nouveaux en janvier dernier. Les rentrées littéraires sont toujours surchargées et les lecteurs souvent bien en mal de faire des choix face à tous ces livres. Mais pourquoi les éditeurs publient-ils autant de livres ? En effet, les ventes se limitent régulièrement à quelques centaines d’exemplaires, notamment pour les premiers romans. Alors pourquoi ne pas publier moins, mais vendre plus d’exemplaires de chaque livre ?
Découvrez dans cette interview vidéo les réponses d’Olivier Bessard-Banquy, auteur du livre : L’industrie des lettres (Pocket, 2012). Cet essai passionnant qui se lit comme un roman, raconte dans le détail la saga de l’édition française des années 70 à nos jours.

http://www.dailymotion.com/video/x10vx6s

 

Découvrez le livre d’Olivier Bessard-Banquy : L’industrie des lettres

Partagez cet article

One thought on “Pourquoi publie-t-on tant de livres aux rentrées littéraires ?

  1. Julie Martineau

    Juste une remarque : ventes rentables pour les maisons d’édition, pour les actionnaires… euh, est-ce qu’on n’oublierait pas les auteurs dans tout ça ? Je ne comprends pas qu’il n’y ait pas plus de gens qui trouvent insensé que tout le monde se fasse de l’argent sur le travail d’un écrivain à part lui-même… (la plupart du temps bien sûr)

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.