Pourquoi le plagiat en littérature ?

Dans le domaine littéraire, les plagiats ne sont pas rares, mais les crimes sont bien souvent peu punis. Dans cette interview vidéo, Hélène Maurel-Indart, professeur de littérature à l’Université de Tours, présente un portrait robot des auteurs qui pratiquent le plagiat et explique leurs modes opératoires, ainsi que leurs techniques rédactionnelles. Elle présente également des astuces pour éviter de se faire plagier. Hélène Maurel-Indart est l’auteure de Petite enquête sur le plagiaire sans scrupule (Léo Scheer, 2013).

Découvrez le livre d’Hélène Maurel-Indart : Petite enquête sur le plagiaire sans scrupule

Pourquoi le plagiat en littérature ? (durée de la vidéo 2:40)

http://www.dailymotion.com/video/xxiwut

Comment éviter de se faire plagier ? (durée de la vidéo 2:06)
http://www.dailymotion.com/video/xxiso3

Le plagiat : un crime souvent bien peu puni (durée de la vidéo 2:47)

http://www.dailymotion.com/video/xxisny

Publié le 15 fév 2013 dans Interviews vidéo, Toutes les vidéos.
  1. Xavier-Yves PEDRI

    Mon expérience personnelle de plagiat concerne un poème « Les Lettres à Ma Rose » qui a été plagié à plusieurs reprises. En contactant ces personnes j’ai reçu des réponses assez surprenantes comme par exemple une qui me soutenait que le plagiat devait être perçu comme un moyen donné au compositeur de faire connaitre son oeuvre… Non ! J’ai donc décidé dans la foulée de protéger cette oeuvre il y a maintenant 7 ans auprès d’un organisme. Depuis plus aucun souci. Je ne peux que vous conseillez de faire la même chose !

    « Les Lettres à Ma Rose

    C’est la douce mélodie, si tendre et si féconde,
    Des je t’ M de mes mots, au long cours de tes nuits,
    Ma rivière d’harmonie, je t’en offre les ondes,
    Viens cueillir dans mes O, les roses, eaux de la vie ;

    L’hirondelle du printemps, je t’en offre les ailes,
    Et mes rimes t’envolent, au grès d’un chant de bises…
    Où tes lèvres rouges-sang effleurent l’amour réel,
    Rimes telles la farandole d’un cœur qu’en toi je mise ;

    Je longe ce chemin, pavé de tes sourires,
    Mes pas vers toi mon Coeur, emportent cette symphonie,
    Lettres que t’offrent mes mains, dans lesquelles tu sais lire,
    L’avenir de nos heures, pollens de notre vie ;

    Bouquets de Xavier-Yves, pour jardins d’Isabelle,
    L’amour est mon école, tu l’as lU dans ma vie,
    Sans R je ne vole, et, sans elle je péris,
    Rimes et lettres t’écrivent : « pour toi ma Belle, je vie ».  »

    Xavier-Yves PEDRI
    Déposé auprès de CopyrightFrance.en 2006

Répondre

Vidéos