Piratage : Un éditeur arrête le prêt d’ebooks aux bibliothèques

La maison d’édition Penguin a pris cette décision afin de « protéger les droits de ses auteurs », selon elle menacés par le piratage.

Penguin prend les choses en main pour lutter contre le hackage des livres qu’elle édite en version numérique, quitte à devenir impopulaire. Afin d’empêcher que les titres de ses auteurs soient encore victimes de piratage à l’avenir, la maison d’édition britannique a en effet décidé d’arrêter son service de prêt de livres aux bibliothèques du Royaume-Uni.

Une décision qu’elle dit bien sûr regretter, mais à laquelle elle aurait été contrainte. « Notre maison a toujours soutenu les bibliothèques, car elles tiennent un rôle essentiel dans la création de liens entre un écrivain et ses lecteurs, s’est défendu Penguin dans un communiqué de presse. Mais l’une de nos principales missions est aussi de protéger les droits de nos auteurs. »

Système d’autodestruction inefficace

Or, cet objectif, l’éditeur n’était, semble-t-il, plus en mesure de le tenir. La faute aux pirates, qui arrivaient à contourner le système d’autodestruction implanté sur ces ebooks en prêt.

Concrètement, les prochains romans édités par Penguin seront toujours accessibles dans les bibliothèques britanniques (et celles du reste du monde), mais uniquement au format papier. Les œuvres déjà éditées, elles, resteront disponibles en numérique « à condition qu’elles possèdent des protections efficaces contre le piratage ». Autant dire qu’il n’en restera plus beaucoup…

(d’après The Independent)

Vous voulez être accompagné dans votre travail d’écriture ?

accompagnement litteraire rectangleNe restez pas seul(e) face à votre ordinateur. Un conseiller littéraire vous accompagne pour mener à bien votre projet d’écriture. En savoir +

Faites corriger votre manuscrit !

visu-correction-carreUne correctrice professionnelle débusque dans votre texte les erreurs d’orthographe, de grammaire et de syntaxe, les fautes typographiques, les lourdeurs et les répétitions. En savoir +

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.