Participez aux enchères de 17 écrivains pour figurer dans leurs prochains romans

Gavel and booksDix-sept écrivains proposent de mettre le nom de leurs futurs personnages aux enchères. Cette initiative a pour objectif de soutenir l’association anglaise Freedom from Torture qui soutient les victimes de la torture.

Vous aimeriez apparaître dans le prochain roman de Margaret Atwood ? Accompagnée de seize écrivains, elle propose les droits de nom de ses prochains personnages lors d’une vente aux enchères à but caritatif organisée à Londres. L’argent obtenu ira à l’ONG anglaise Freedom from Torture. Cette fondation médicale offre des soins et de l’accompagnement aux victimes de la torture.

Lorsque le lecteur devient personnage
Mécène de l’association, l’auteur britannique Julian Barnes a été le premier à faire don d’un personnage dans sa prochaine nouvelle. La liste des écrivains s’est ensuite agrandie : Margaret Atwood, Ian McEwan, Alan Hollinghurst, Joanna Trollope, Martina Cole, Sebastian Faulks, Robert Harris, Zadie Smith, Hanif Kureishi, Ken Follett, Will Self, Kathy Lette, Adam Mars-Jones, Adam Foulds, Pat Barker et Tracy Chevalier se sont engagés. Selon McEwan, la vente « offre la postérité ». Atwood propose ainsi deux possibilités aux participants : apparaître dans son prochain roman, ou dans sa réécriture de la tragicomédie La Tempête de Shakespeare.

Une idée qui a déjà porté ses fruits
Ce n’est pas la première fois que des auteurs proposent de vendre le nom de leurs personnages pour une association. En 2005, eBay a organisé une vente de charité similaire soutenue par Stephen King, John Grisham ou encore Dave Eggers. Le vainqueur de la vente organisée par King a payé 25 100 dollars pour que son petit frère devienne le zombie Ray Huizenga. Il a ainsi eu son rôle dans le roman Cellulaire.

Les tickets sont actuellement en vente pour l’ « Immortality Auction » qui se tiendra le 20 novembre à l’Institution royale de Grande-Bretagne.

(Source : The Guardian ; Crédit photo : © destina)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.