Parfumez-vous au livre !

Un éditeur et un parfumeur allemands s’associent pour créer une fragrance à l’odeur de livre. Paper Passion sortira en France en octobre.

Le premier geste de beaucoup de lecteurs, lorsqu’ils ont un livre dans les mains, c’est de le sentir. Qu’il s’agisse de l’odeur d’un livre qu’on vient d’acheter ou qu’on retrouve après des années, enfoui dans le grenier,  le parfum si particulier du livre touche de nombreux lecteurs. Au point même que cet argument revient souvent, comme défaut du livre numérique. Ayant compris l’attrait pour cette odeur, le parfumeur Geza Schoen s’est associé à l’éditeur Gerhard Steidl, spécialisé dans les ouvrages de photographies, d’art et de mode, pour créer le parfum Paper Passion, qui sortira en octobre en France.

Une odeur d’encre et de papier

Est-il possible de reproduire cette odeur ? D’ailleurs, d’où vient-elle ? Le papier est un composé organique qui vit et se modifie avec le temps et en fonction de l’air ambiant. La transformation du papier (et donc de l’odeur) varie en fonction de son exposition (air libre, humidité, luminosité) et de son époque de publication. La fabrication du livre a évolué au fil du temps et les différentes encres et fibres utilisées vont jouer sur l’odeur du livre. C’est du moins ce que révèle l’enquête de l’University College de Londres. Le directeur de cette étude a décrit l’odeur des livres comme étant principalement : « une combinaison de notes d’herbes avec une saveur d’acides et un soupçon de parfum vanillé sur un fond de moisi« . Des pistes pour le parfumeur Geza Schoen ? Ce célèbre nez, qui a connu un immense succès avec la création du parfum « Diesel », a passé des jours dans les stocks d’imprimerie de l’éditeur Steidl en étudiant minutieusement les livres, des échantillons d’encre et de papier. Au bout de 17 essais, il a réussi, selon lui, à « trouver le juste équilibre entre l’odeur du papier et sa déclinaison olfactive« .

Un parfum dans un livre signé Karl Lagarfeld

Karl Lagarfeld n’a finalement pas participé à l’élaboration de Paper Passion. Un communiqué de presse a précisé que le directeur artistique de Chanel restait attaché à l’entreprise Coty Prestige pour ce qui est de la fabrication de parfum. Il  a cependant conçu le coffret si particulier dans lequel repose le parfum. Féru de livres, Karl Lagarfeld dit en posséder plus de 300 000 et ne pas pouvoir vivre sans sa bibliothèque. Il ajoute : « l’odeur d’un livre fraîchement imprimé est le meilleur parfum au monde« . Le parfum sera vendu à l’intérieur d’un livre, dans lequel on pourra également retrouver des textes de Karl Lagarfeld, Geza Schoen et un inédit de Günter Grass, prix Nobel de littérature que Steidl a par le passé édité. Disponible en libraire à l’automne, le livre qui contient le parfum de 50 ml sera vendu 88€.

Partagez cet article

3 thoughts on “Parfumez-vous au livre !

  1. enviedecrire

    @ Didier
    Vous pouvez toujours diffuser un peu de ce parfum dans la pièce dans laquelle vous vous trouvez et vous plonger dans la lecture de votre eBook 😉

    Nelly

    Reply
  2. Rebecca Bourgeois

    Dommage que le prix annoncé soit si décourageant…
    Cela dit, l’idée est merveilleuse.
    pourtant, quoi qu’en dise Karl, je trouve que ce n’est pas l’odeur du livre nouvellement édité qui soit la plus divine, mais celle du livre vieilli, redécouvert au fond du grenier; cette odeur de papier, d’encre affadie, de renfermé… J’en snifferais comme une drogue!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.