On a calculé l’heure d’invention du roman « Frankenstein »

Des astronomes américains ont reconstitué la nuit au cours de laquelle Mary Shelley aurait imaginé l’un des romans les plus célèbres de la littérature mondiale.

Nous sommes dans la nuit, autour du 10 juin 1913, dans un châlet autour du lac de Genève, en Suisse. Près d’un feu, quatre personnes discutent : les poètes Lord Byron et Percy Bysshe Shelley, Mary Shelley, épouse de Percy, et l’écrivain John William Polidori. Au cours de la conversation, Lord Byron lance un défi à ses compères : écrire le conte le plus terrifiant possible… Et quelques jours plus tard naîtra, dans la tête de Mary Shelley,  l’histoire du Dr Frankenstein et de sa créature.

Mais à quelles date et heure exactement ? Une équipe d’astronomes de l’université du Texas s’est amusée à essayer de le déterminer, comme cela avait déjà été fait auparavant pour des tableaux d’Edvard Munch et de Vincent Van Gogh, ou encore pour la bataille de Marathon (490 avant J.-C.) et l’invasion de la Grande-Bretagne par César (55 avant J.-C.).

La lune et les relevés climatiques appelés à l’aide

Pour ce faire, ils se sont basés sur les indications de la romancière. Dans la préface à la troisième édition de Frankenstein, Mary Shelley indique en effet que l’inspiration lui est venue « au cours d’une nuit blanche, après minuit, dans l’obscurité de sa chambre à coucher, alors que la lumière de la lune tentait de percer les volets clos ». Avant de poursuivre : « C’est là, les yeux fermés, mais l’esprit bien éveillé, que j’ai imaginé un étudiant à la peau pâle, agenouillé près de la chose qu’il venait d’assembler. J’ai vu alors, allongé, l’horrible fantasme d’un homme, qui, sous l’action de quelque puissante machine, montrait des signes de vie… »

Armés de ces maigres informations, les scientifiques ont décidé, en août 2010, de se rendre au bord du lac de Genève, dans le châlet. Là-bas, ils ont obtenu l’autorisation de visiter l’endroit – qui est toujours une propriété privée. Puis, en analysant aussi les environs et les relevés climatiques locaux, ils ont réussi à établir une date et une heure approximatives. Selon leurs calculs, Frankenstein aurait ainsi été inventé dans la nuit du 15 au 16 juin 1813, entre deux et trois heures du matin.

« Pendant 15 ans, je me suis demandé s’il était possible de recréer cette nuit. Nous avons finalement réussi », a sobrement commenté le chef de cette équipe d’astronomes, le Professeur Olson. Les détails de leur démarche seront exposés dans le numéro de novembre de la revue scientifique « Sky and Telescope ».

(d’après The Guardian)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.