Mickael Korvin veut simplifier la langue française

L’écrivain Mickael Korvin n’abandonne pas son combat pour une simplification de la langue française.

L’écrivain Mickael Korvin a fait polémique récemment en s’en prenant à Erik Orsenna. Avec des amis rappeurs, il insultait dans une vidéo l’académicien qu’il voyait comme un “dictateur de la grammaire”. Il continue de faire parler de lui, en publiant un manifeste qu’il a intitulé “j’abuse”.

Une langue française trop difficile

Dans ce manifeste, il explique en quoi il pense qu’un remaniement de la langue française est indispensable. Selon Mickael Korvin, “nos règles grammaticales sont parmi les plus draconiennes de l’Histoire des langues”. La complexité de la langue décourage alors parfois ceux qui désirent l’apprendre et connaître ainsi la culture française. La simplifier, c’est la rendre accessible au plus grand nombre. Il préconise donc la suppression de certains “pièges” comme le “e” muet, les accords, les accents ou encore les doubles consonnes. Mis en cause également, tous les cas particuliers qui viennent démonter les logiques de la grammaire.

Une langue qui doit continuer à s’adapter

Mickael Korvin poursuit son manifeste en essayant de désacraliser notre grammaire actuelle. Il ne veut pas désacraliser la langue française, mais son état actuel. Selon lui, pour lui rendre ses lettres de noblesses, il faut la faire évoluer, comme cela a déjà été fait par le passé. Il rappelle l’exemple de la réforme de 1990 où 2 000 mots ont été modifiés et des règles grammaticales simplifiées, pour une meilleure cohérence. Par exemple, “absous” est devenu “absout” en raison du féminin “absoute” et “combatif” est devenu “combattif” en raison du verbe “combattre”.

L’écrivain dénonce un conservatisme linguistique mal informé de l’évolution de la société. Il prend l’exemple des accents. Ces graphèmes sont en effet parfois difficiles à retranscrire sur le net, et une fois en ligne, les accents peuvent se transformer en symboles indéchiffrables.

Une réflexion autour de la langue française

Pour donner du crédit à son propos, Mickael Korvin explique qu’il ne souhaite pas une simplification vers le français phonétique, le langage SMS qui est une “aberration” à ses yeux. Il souhaite que cette réforme soit “pilotée par une table ronde des meilleurs cerveaux du domaine”. Il précise que ce panel devrait être constitué de grandes pointures internationales de la linguistique française, comme pourquoi pas “un rappeur de grand talent issu de l’immigration” (On ne peut s’empêcher de penser à son ami Morsay, qui tient une arme dans la vidéo menaçant Erik Orsenna). Ce panel serait alors chargé d’inventer l’avenir du nouveau français.

Source :
L’Express

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>