L’ouverture du marché de l’ebook profite aussi à la Suisse

Quand les maisons d’édition françaises signent des accords pour diffuser leur catalogue de livres numériques, il n’y a pas qu’en France que cela fait des heureux.

« Enfin ! » doivent-ils se dire. Alors que leurs compatriotes germaphones disposent depuis un petit moment déjà d’un catalogue assez fourni, les amateurs francophones suisses de livres numériques devaient jusqu’à présent se contenter de la portion congrue. Maintenant que les principaux éditeurs français ont conclu des partenariats de diffusion avec Amazon, Apple et / ou la Fnac, ce fossé va pouvoir être comblé.

35 000 titres rendus disponibles chez Amazon, 80 000 à la Fnac : en Suisse romande, on est heureux de l’arrivée des catalogues Hachette, Albin Michel ou Gallimard sur le marché du livre numérique. On se réjouit également de pouvoir retrouver, bientôt, des livres disparus ou oubliés. « En effet, grâce au numérique, ce sont près de 500 000 titres épuisés qui vont enfin revoir le jour », souligne avec enthousiasme Pascal Vandenberghe, directeur du réseau de librairies suisses Payot.

Une économie de 50 % sur les prix

L’un des avantages non-négligeables est aussi financier. Alors que les livres papier sont vendus en moyenne 35 % plus chers en Suisse qu’en France, les ebooks, eux, seront présentés au même prix dans les deux pays, soit une économie d’environ 50 % pour nos voisins helvètes (contre 20 % dans l’Hexagone).

De quoi menacer la pérennité des petits libraires ? En tout cas, la riposte s’est déjà organisée. Depuis l’été 2010, l’Office du livre de Fribourg (OLF) a par exemple lancé une plate-forme, baptisée E-reader, où l’on retrouve déjà près de 45 000 titres. Son concept est très simple : « A chaque fois que vous téléchargez un livre sur notre site, vous pouvez attribuer cet achat à une librairie de votre choix, qui touchera sa commission », explique le directeur général de l’OLF, Patrice Fehlmann.

(d’après le Matin)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.