Comment faire la promotion de son livre autoédité ?

Louisiane C Dor

Louisiane C. Dor

Louisiane C. Dor est une écrivaine française née en 1992. Elle est l’auteure de Les méduses ont-elles sommeil ? un premier récit initialement autoédité, qui traite de la jeunesse d’aujourd’hui et de son rapport avec la drogue festive. Son roman a rencontré un véritable succès sur les plateformes d’Amazon et a été repéré par un éditeur traditionnel. Elle raconte comment elle a fait la promotion de son roman et vous donne des conseils :

Le 2 Avril 2015, je publie mon récit Les méduses ont-elles sommeil ? sur KDP (Kindle Direct Publishing) et CreateSpace. La publication d’un livre sur Kindle est simple comme bonjour. La publication sur CreateSpace n’est pas compliquée, bien qu’il faille comprendre un minimum l’anglais et que j’ai pu rencontrer quelques bugs. Ayant entendu parler du merveilleux destin d’Agnès Martin-Lugand avec son roman Les gens heureux lisent et boivent du café je décide de tenter ma chance en utilisant le même procédé : convier mes contacts à acheter le livre le même jour, afin qu’il fasse partie du TOP 100 Amazon. Cela fonctionne, mais malheureusement, pas assez longtemps pour que le livre ait le temps d’être remarqué. Puisque les ventes ne décollent pas, et que je suis fermement résolue à faire marcher ce livre, je m’y prends autrement : j’envoie des mails à une cinquantaine (voir une centaine) de petits journaux, radios locales, blogs littéraires. J’obtiens quelques articles, mais les médias visés étant peu connus, ils ne servent pas à promouvoir le récit. Puis, je décide, pour finir, de m’attaquer aux médias les plus importants. J’envoie un seul mail pour commencer, un peu au hasard, à Paris Match. La réponse est immédiate, et positive.

En dehors de la publicité médiatique, il existe aussi la publicité sur Facebook. L’effet boule de neige est très difficilement réalisable – je veux dire qu’inviter ses proches à « Aimer » sa page ne suffit pas – mais la publicité payante Facebook peut être efficace.

Comment j’ai vendu mon livre sur la plateforme KDP

1 : Le livre
Je travaille et retravaille mon livre jusqu’à ce qu’il soit d’une qualité professionnelle. Il ne s’agit pas juste de corriger les fautes et les coquilles, mais aussi de relire, de réécrire, 100 fois s’il le faut. Il doit être impeccable pour être pris au sérieux. Les lecteurs ne sont pas dupes ! Ce n’est pas parce que mon livre réussit à faire partie du TOP 100 Amazon qu’il vaut forcément la peine d’être lu.
Je choisis un titre attrayant. À première vue, ce titre semble n’avoir aucun rapport avec le sujet du livre. Je pose une question au lecteur, qu’il ne comprendra que s’il lit le livre : Les méduses ont-elles sommeil ?

2 : La publication
Dans la description de mon livre (sur Kindle autant que sur CreateSpace) j’insère un maximum de mots-clés en rapport avec le contenu du récit : « drogue » « jeunesse » ainsi que des titres de livres cultes qui ont le même sujet, comme par exemple « Christiane F », ou « L’herbe Bleue ». Souvenez-vous bien de cela : le mot-clé est la base de la recherche internet. Il y a également des mots qui effraient les lecteurs, il faut y faire attention. Maintenant que le contenu de mon livre et que sa page produit sont solides comme du béton, je publie.
Attention, ne soyez pas trop naïfs avec Amazon ! L’indépendance est un dur travail et il ne suffit pas de publier un livre sur Kindle pour qu’il se vende. Le TOP 100 est une méthode que je n’aime pas trop puisqu’elle est un peu malhonnête, mais pourtant, cela peut être efficace : alors mettez votre honnêteté de côté et tentez le coup.

3 : La promotion
Pour finir, je confectionne un dossier de presse et approche les médias. Pour ma part, le sujet traité était entre autres « la drogue festive » : C’est un sujet actuel, coup de « chance », cela a fonctionné. Je propose en plus de ce dossier de presse, un exemplaire de mon roman au format PDF et/ou des extraits pertinents de mon livre.

Je choisis finalement la grande maison d’édition
Amazon peut être un excellent tremplin, mais il ne faut pas non plus trop en attendre. La seule chose que fait Amazon, c’est publier vos livres. Kindle n’est pas responsable de la promotion de votre livre et se fiche royalement de son contenu – au contraire d’un éditeur. C’est pourquoi, après avoir malgré tout bien vendu sur Amazon, j’ai décidé de quitter la plateforme. Entre une petite maison d’édition et Amazon, j’ai choisi Amazon. Mais entre une grande maison et Amazon, j’ai choisi la grande maison !

Découvrez les autres chroniques de Louisiane C. Dor :
Pourquoi j’ai choisi l’autoédition ? 
Comment je suis passée de l’autoédition à l’édition traditionnelle ?

Retrouvez Louisiane C. Dor sur sa page Facebook

Partagez cet article

4 thoughts on “Comment faire la promotion de son livre autoédité ?

  1. desa pauline

    Bonjour ! merci pour ces conseils! moi je veux éditer un livre de poemes..

    As-tu des conseils pour créer un dossier presse? qu’est-ce qu’il doit contenir (dans mon cas)

    Merci

    Reply
  2. Bregman

    L’autoédition a cet avantage de pouvoir se faire repérer, lorsque le livre est bon, par des lecteurs ET des éditeurs.
    Oui, Amazon peut être un excellent tremplin, mais attention, nous sommes de plus en plus nombreux à nous y bousculer 😉
    « Les méduses ont-elles sommeil ? » possède déjà 4 atouts non négligeables qui me sautent aux yeux : un bon titre, une bonne couverture, un bon résumé… et surtout un bon sujet, qui touche aux interdits et qui s’adresse peut-être plus à des curieux, au départ, qu’à des lecteurs.
    Je n’ai pas encore pris le temps de lire ce livre, mais félicitations à son auteure pour le chemin parcouru.

    Reply
  3. desa pauline

    bonjour merci pour ce conseil.
    J’aimerai faire ´diter un petit livre de poesie..
    Comment faire un dossier de presse?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.