L’inspiration du premier roman : quatre auteurs racontent

l'inspiration du premier roman - quatre auteurs racontentL’inspiration peut apparaître à tout moment, sans distinctions. Quatre grands auteurs évoquent l’élément déclencheur de leur histoire d’écrivains.

1- Toni Morrison

Elément déclencheur : un groupe d’écriture

Agée de 35 ans, Toni Morrison était professeure à Harvard lorsqu’elle rejoignit un groupe d’écriture pour s’amuser. Pour rester dans le groupe, elle devait évidemment écrire quelque chose : elle a donc commencé à faire le récit d’une afro-américaine qu’elle avait rencontrée en primaire et qui voulait des yeux bleus. Peu après, Morrison a divorcé et déménagé dans une autre ville. Pour passer le temps, elle a repris cette histoire et en a peu à peu fait un roman. Cinq ans plus tard, l’auteure terminait The Bluest Eye.

2- David Foster Wallace

Elément déclencheur  : un commentaire de sa petite amie

Un jour, une petite amie a dit à Wallace qu’elle préférerait être un personnage plutôt qu’une personne réelle. Ces mots frappèrent l’auteur, qui y réfléchit des heures durant pour comprendre ce qu’elle avait voulu dire. Il analysa la différence entre un personnage fictif et une personne réelle et la manière dont le langage influençait notre approche de ces concepts. L’idée devint le fer de lance du roman La Fonction du balai (ed. Au Diable Vauvert), qui raconte l’histoire d’une femme ne croyant pas à sa propre réalité.

3- Zadie Smith

Elément déclencheur : le nouveau millénaire

Agée de 20 ans, Zadie Smith commençait un roman sur la manière dont un homme quittait le 20ème siècle. Elle a ainsi travaillé sur ce qui deviendra Sourires de loup (ed. Gallimard) à la fin de ses études à Cambridge. Seul un petit groupe d’amis avait pu lire ce récit au fur et à mesure de son écriture. L’écrivaine a déclaré que leur jugement avait été primordial dans son travail. Comme Wallace, elle a publié ce premier roman à 24 ans.

4- Ernest Hemingway

Elément déclencheur : un voyage en Espagne

Hemingway commença à réfléchir à un roman alors qu’il vivait à Paris. Il était prometteur, mais ce fut son voyage en Espagne qui lui donna l’inspiration. Il entama l’écriture du roman Le Soleil se lève aussi (ed. Gallimard) avant même la fin du séjour. De fait, le récit est fondamentalement lié aux amis avec qui l’écrivain partit. Il écrivit beaucoup, rapidement et  termina le roman en quelques mois.

(Crédit photo : Eamonn McCabe for the Guardian)

Retrouvez nos articles : 
L’écriture selon Toni Morrison
Hemingway a retravaillé 47 fois son roman
Quelques bonnes résolutions pour l’écriture

Découvrez tous nos services aux auteurs !

tous les services 317x317

Vous écrivez et avez besoin de l’avis et des conseils de professionnels ? Nos services aux auteurs sont faits pour vous ! En savoir +

Vous voulez être accompagné dans votre travail d’écriture ?

accompagnement litteraire rectangle

Ne restez pas seul(e) face à votre ordinateur. Un conseiller littéraire vous accompagne pour mener à bien votre projet d’écriture. En savoir +

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>