Les très chères protections des livres numériques

Défendre ses contenus numériques contre le piratage a un coût. Et pour les maisons d’édition, l’addition est plutôt salée.

On les appelle DRM – Digital Rights Management, gestion des droits numériques en bon français. Aujourd’hui, on peut les trouver sur tous les contenus numériques, les livres notamment. Leur mission : empêcher l’utilisateur de partager de manière illégale un fichier qu’il a acheté, en limitant le nombre de copies réalisables, ou en restreignant la lecture à des zones géographiques, des supports agréés par le fabricant, etc.

Pour les maisons d’édition, l’inclusion de ces protections dans leurs contenus coûte cher.  Adobe, leader du marché (devant Mobipocket), facture ainsi un droit d’entrée de 75 000 $ (environ 53 000 €), selon Vincent Monadé. Le directeur du Motif, l’observatoire du livre et de l’écrit en Ile-de-France, estime que cela coûte ensuite « 40 centimes par exemplaire, ce qui va faire en moyenne 3 % du prix du livre ».

Sept euros, pas plus, pas moins

Une raison suffisante – mais pas la seule – pour expliquer le tarif élevé des ebooks, selon certains éditeurs. Si leur abandon pourrait donc faire baisser les prix, Vincent Monadé pense lui qu’elle ne permettrait pas de faire coïncider offre et demande. Comme le rappelle la journaliste Emmanuelle Alféef, un sondage Ipsos pour « Livres Hebdo » a en effet montré que les Français seraient prêts à payer sept euros pour un nouveau roman au format digital. Ni plus ni moins que ce qu’ils déboursent pour un livre de poche.

En attendant une évolution de ce côté, Vincent Monadé place ses espoirs dans d’autres pistes pour faire décoller le marché du livre numérique en France (1 % des ventes d’ouvrages). Toujours les mêmes : le prix unique du livre numérique, dont le principe vient d’être adopté par le Parlement, et la TVA à 5,5 %.

Les lecteurs, eux, vont continuer à s’arracher les cheveux un petit moment…

(d’après l’Express)

Lire aussi :

Un compromis trouvé sur le prix unique du livre numérique

Des pistes pour faciliter l’accès au livre numérique

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.