Les secrets d’écrivain de Susanna Moore

s-mooreSusanna Moore est l’auteure de sept romans dont A vif (ed. Pocket), adapté au cinéma par Jane Campion en 2003. Elle a été distinguée par l’Académie Américaine des Arts et Lettres en 1999.

Vous appelez les auteurs des « mutants ». Pourquoi cette comparaison ?
Par le mot mutant, j’entends cet état de l’adolescence où vous vous sentez isolé, parfois ravi, souvent confus. Vous réalisez que vous avez peu en commun avec les autres, car vous percevez le monde différemment et cela vous fait culpabiliser. C’est par la lecture et la découverte de personnages qui partageaient ces sentiments que j’ai compris, à 14 ans, que je n’étais pas anormale. Cette conscience d’avoir une approche peu conventionnelle du monde est essentielle pour un artiste. Cela revient à parler un autre langage : solitude et impression d’être incompris se mêlent.

Avez-vous adopté une discipline d’écriture ?
Je suis embarassée d’avouer que dix ans sont passés entre mon premier livre (My Old Sweetheart) et le second (The Whiteness of Bones) et que je l’ai très bien vécu. Je n’essayais pas d’écrire, donc je ne souffrais pas. Je suis plutôt rebelle de nature, alors je ne m’impose aucun quota de mots au quotidien. Je commence un livre uniquement lorsque j’ai quelque chose à écrire. Par expérience, je sais qu’il est inutile de forcer : cela résulte en un mauvais texte.

Réécrivez-vous beaucoup vos textes ?
Je réécris un livre une douzaine de fois. C’est épuisant et le livre en devient de plus en plus ennuyeux. Cette méthode est néanmoins efficace et conduit à un travail « bien fait ». Je ne considère jamais mon texte comme bon, tout au plus est-il acceptable. D’un autre côté, certains passages ne nécessitent aucune correction et cela représente toujours un soulagement. Mais lorsque quelque chose cloche, cela dure longtemps. Je suis toujours fascinée par ce qui m’échappe, même après de nombreuses relectures : une très mauvaise phrase, une situation illogique. Pourquoi ne remarque-t-on pas ces erreurs ? Je ne connais pas la réponse.
(Crédit photo : Susanna Moore)

Retrouvez nos articles : 
L’écriture selon Toni Morrison
Débutez votre roman en évitant les clichés !
Comment faire rire ?

Vous souhaitez savoir si vous êtes sur la bonne voie ?

visu-analyse-carreUn conseiller littéraire vous donne des pistes de retravail et vous guide dans l’écriture de la suite de votre roman. En savoir +

Vous souhaitez vous autoéditer ?

aide autoeditionPour vous, l’autoédition a un goût de liberté ! Contactez-nous et nous vous accompagnerons tout au long de la création de votre livre au format papier ou numérique. En savoir +

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.