Les secrets d’écrivain de Frédéric Beigbeder

Frédéric Beigbeder est une figure emblématique de la littérature française contemporaine. Son roman 99 Francs (Grasset, 2000) est un de ses plus grands succès. Ancien publicitaire, fêtard invétéré, il revient ici sur son rapport à l’écriture.

Quel est votre rapport à l’écriture ?
Pour moi c’est plus comme un exercice de gymnastique. Je vois ça comme quelqu’un qui va faire du sport tout les jours. Moi, c’est envoyer un article à un journal pour muscler ma prose, mon écriture et si je ne le fais pas, j’ai l’impression de m’engourdir.

Pourquoi avoir choisi d’être écrivain ?
Un écrivain n’a jamais son diplôme d’écrivain, jamais. À chaque fois que vous sortez un livre, c’est la case départ, et même pire, à chaque fois que j’écris un article, l’expérience ne sert à rien. Il faut retrouver quelque chose, un angle, une phrase d’attaque, quelque chose d’original à dire, et une bonne chute.

 Est-ce qu’il y a des moments dans la journée, dans la nuit, dans la semaine qui sont plus favorables à l’écriture que d’autres ?
Il n’y a pas de règles. Moi, je travaille mieux la nuit. La nuit je suis souvent dehors mais quand je rentre, je travaille. Ou bien avant de sortir. Je peux aussi écrire allongé sur une banquette, dans un bar de nuit. J’ai toujours mon carnet sur moi, ainsi que mon stylo.

Qu’est-ce qu’un bon roman, selon vous?
C’est un roman qui nous fait regarder le monde différemment, qui nous apprend des choses qu’on ne connaissait pas. Sur soi, mais également sur le décor dans lequel on évolue. C’est peut-être aussi un moyen d’entrebâiller la porte sur des coulisses obscures. De chercher à savoir comment est fabriquée la publicité, par exemple, comment sont recrutés les top-modèles, ce qui s’est passé dans le restaurant du World Trade Center entre 8 h 46 et 10 h 30 le 11 septembre 2001… Avec chaque livre, j’essaie de montrer l’immontrable, de dire l’indicible et surtout d’entrer dans des zones confuses, les méandres du cerveau humain. Avec Au secours pardon, j’explore cette attirance insensée pour la jeunesse.

(sources : L’express, …photo : @sipa)

 

Découvrez tous nos services aux auteurs !

tous les services

Vous écrivez et avez besoin de l’avis et des conseils de professionnels ? Nos services aux auteurs sont faits pour vous ! En savoir +

Des ateliers d’écriture pour s’améliorer !

Participez à des ateliers d’écriture en ligne pour apprendre des techniques d’écriture et acquérir des outils qui vous aideront à mieux maîtriser votre talent. En savoir +

 

Partagez cet article

One thought on “Les secrets d’écrivain de Frédéric Beigbeder

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.