Le café, l’avenir des librairies ?

Les librairies-cafés connaissent plus de succès que les librairies classiques. L’avenir des librairies reposerait-il sur un concept tout en un ?

A l’occasion de la semaine des librairies indépendantes en Grande-Bretagne (du 30 juin au 7 juillet), the Booksellers Association a réalisé une enquête qui révèle que les librairies-cafés font de meilleures ventes que les autres.

Vendre plus de livres grâce au café

Selon cette étude, en 2011, les librairies-cafés ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de 3% tandis que les librairies classiques l’ont vu baisser de 5,2%. Le succès de ces nouvelles librairies s’était déjà fait sentir l’année précédente, puisqu’elles avaient connu une hausse de leur chiffre d’affaires de 2%. A l’inverse, les librairies classiques avaient déjà vu leur CA baisser de 4% l’année dernière. Les lecteurs délaissent peu à peu les librairies classiques au profit de ces nouveaux espaces qui diversifient leurs activités. Même si ce nouveau concept propose un aspect « café », la majorité du chiffre d’affaires est apporté par la vente de livres, qui représente 74% des revenus.

 Un espace convivial

En France, les librairies-cafés se développent, misant sur l’aspect convivial pour faire venir les clients. « Ils s’installent, prennent un verre, bouquinent… Ils passent un bon moment entourés de livres dans un endroit convivial , sans être obligés d’acheter« , explique Anne Conet, libraire au Book in Bar d’Aix-en-Provence. L’aspect salon de thé est également une manière d’attirer les clients dans la librairie, de plus en plus concurrencée par Internet. Les clients moins enclins à se déplacer pour acheter leurs livres sont plus disposés à passer du temps dans un bar. Au Book in Bar, ils peuvent s’installer à une table pour prendre un café ou un en-cas et découvrir des livres, mais pas les lire en entier comme dans une bibliothèque. « Notre clientèle est très variée« , poursuit Anne Conet « certains viennent pour acheter des livres et en profitent pour prendre un café, d’autres au contraire, viennent boire un verre en bouquinant. Mais nous avons des habitués, qui viennent régulièrement depuis 10 ans et qui n’ont jamais acheté un seul livre« . Les librairies peuvent-elles continuer à ne vendre que des livres ? La solution à la crise que connaissent les libraires est-elle de diversifier ainsi leurs activités ?

Source :
The Bookseller

Crédit photo : Librairie Book in Bar

Ecrivain biographe ?

visu-biographe-carreVous avez envie de faire revivre vos souvenirs d’enfance, les rencontres et les événements qui vous ont marqué(e). Racontez-nous votre vie et nous l’écrirons ! En savoir +

Vous souhaitez savoir si vous êtes sur la bonne voie ?

visu-analyse-carreUn conseiller littéraire vous donne des pistes de retravail et vous guide dans l’écriture de la suite de votre roman. En savoir +

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.