Les libraires belges et français fêtent l’objet livre

Il faut sauver le livre papier, et tous ceux qui le défendent. Il sera donc à l’honneur de la 13e édition de la Fête des librairies indépendantes, demain.

« Le livre n’est pas qu’un support, il a des aspects humains et historiques, un passé, un présent et un futur ». C’est à partir de ce constat que Marie-Rose Guarnièri, présidente de l’association Verbes, a décidé de consacrer la 13e Fête des librairies indépendantes à l’objet « livre » et sa culture. Celle-ci se déroulera demain, samedi 23 avril, dans près de 480 endroits (liste complète ici). Et, pour la première fois, elle s’ouvre à la Belgique.

« Il y a une surexposition publicitaire déloyale des lecteurs de livres numériques », dénonce Marie-Rose Guarnièri. Elle insiste aussi sur l’importance de toute la chaîne de l’industrie du livre. « Il y a les typographes, les éditeurs… Si un maillon de la chaîne manque, le livre s’écroule. » Et plaide finalement pour une « co-existence » entre les deux supports, numérique et papier.

Une rose et un livre

Encore une fois, la rose – traditionnellement offerte lors des précédentes éditions – ne sera pas le seul cadeau fait par les libraires participants. Ils remettront à chaque visiteur un exemplaire de L’Eloge des cent papiers. A l’intérieur, 15 écrivains contemporains rendent hommage à des mots qui symbolisent l’univers du livre. Les textes sont signés Maylis de Kérangal, Jeanne Benameur, etc.

Créée en 1999, cette Fête de la librairie indépendante veut faire écho à la fête catalane de Sant Jordi. Au cours de cette fête, célébrée le 23 avril, on s’offre traditionnellement un livre et une rose. Le 23 avril est également la journée mondiale du livre et des droits d’auteurs, depuis 1996.

(d’après l’Express)

Lire aussi : 16e Journée mondiale du livre et du droit d’auteur

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.