Les jeunes Français aiment de moins en moins lire

Une étude internationale montre qu’entre 2000 et 2009, le pourcentage des Français de moins de 15 ans appréciant la lecture a diminué de 9 points, de 70 à 61 %.

Lire deviendrait-il une corvée pour les jeunes Français ? On n’en est pas encore là, mais la dernière enquête Pisa (acronyme anglais pour « Programme international pour le suivi des acquis des élèves ») montre en tout cas que les ados de l’Hexagone lisent de moins en moins par envie. Entre 200o et 2009, cette proportion de lecteurs enthousiastes a d’ailleurs diminué de 9 points, passant de 70 à 61 %.

Et la tendance est mondiale. Etats-Unis, Russie, Brésil, Pologne, Espagne, Irlande, etc. : la plupart des pays de la planète subissent le même phénomène. Avec, comme toujours, des exceptions. Le Japon a ainsi vu le nombre de ses jeunes lecteurs passionnés bondir de plus de 10 % en neuf ans (de 46 à 57 %). Le Canada, la Chine, l’Albanie ou la Thaïlande ont aussi observé une progression.

« Le livre n’est qu’un média parmi d’autres »

Selon Sophie Vayssettes, analyste à la direction Education de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la raison de cette baisse du plaisir de la lecture n’est pas d’ordre pédagogique, puisqu’elle touche des pays de cultures et de traditions différentes. Interrogée par Le Figaro, elle estime que la cause de ce déclin se trouve dans une concurrence accrue pour la lecture. Selon elle, cet argument classique reste le mieux à même d’expliquer cette tendance. « L’apparition des écrans ne date pas de 2000, concède-t-elle, mais l’offre de loisirs a beaucoup augmenté depuis ce temps. Le livre n’est plus le premier vecteur culturel. Il n’est qu’un média parmi d’autres. »

Pour autant, tempère le sociologue Bernard Lahire, si les jeunes lisent de moins en moins par plaisir, cela ne signifie pas qu’ils lisent moins qu’autrefois. « Les jeunes lisent, mais pas comme avant », analyse-t-il dans une interview de 2008 sur la question de la lecture et de l »illetrisme. Selon lui, les tentatives de comparaison entre le présent et le passé sont d’ailleurs vaines, car « l’instrument de mesure du phénomène (ndlr : le ‘savoir lire’) et le phénomène lui-même (la lecture) ont changé ».

(d’après Le Figaro)

Partagez cet article

One thought on “Les jeunes Français aiment de moins en moins lire

  1. Kalousdian

    Bonsoir

    Est-ce la lecture de livres qui perd de la vitesse, ou la lecture tout court ?

    J’aurais tendance à être optimiste, car je peux observer que les jeunes et très jeunes lisent beaucoup sur le web.

    Certes, lire des pages web n’a rien à voir avec lire des ouvrages, mais c’est de la lecture quand même, qui peut très bien mener à la littérature.

    En tous cas je peux constater que les tablettes et smartphones ont, ces deux dernières années, révolutionné ma pratique de la lecture.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.