Les éditeurs aiment puiser dans les livres… épuisés

Bloomsburry, l’éditeur original d’Harry Potter, va réaliser un autre tour de magie : ressusciter – enfin, rééditer – des livres épuisés, et libres de droits.

Il y a comme une mode autour des livres épuisés. Bloomsburry, la maison qui a publié les aventures d’Harry Potter, a en effet annoncé en fin de semaine dernière son intention de créer une branche spécialisée dans ce créneau. 500 titres devraient ainsi être réédités, au format numérique ou à la demande, d’ici à l’automne.

Cette nouvelle intervient après la décision d’Ed Victor, célèbre agent littéraire américain, de se lancer dans l’édition et, plus particulièrement, dans ce même domaine. « Depuis un moment déjà, mes collègues et moi pensons qu’un certain nombre de titres de nos clients, qui ne sont plus édités ni protégés par des droits d’auteur, devraient être de nouveau accessibles au public, soit parce qu’ils sont toujours d’actualité, soit parce qu’il s’agit de classiques, expliquait alors Ed Victor. Nous estimons donc que c’est un service à rendre aux auteurs, mais aussi aux lecteurs. »

Surfer sur le développement du numérique

Pour Bloomsburry Reader, il s’agit surtout de profiter du développement des livres numériques, qui connaissent une croissance phénoménale depuis quelques années au Royaume-Uni (+ 20 % en 2010). « L’arrivée du digital a donné envie aux gens de redécouvrir des auteurs qui ne sont plus édités, raconte Stephanie Duncan, future directrice de ce pôle en création. Elle leur a aussi donné envie de découvrir de nouveaux auteurs, auxquels ils ne se seraient peut-être pas intéressés autrement. »

Selon Stephanie Duncan, les ouvrages seront disponibles « à des prix très raisonnables ». Elle a aussi indiqué que Bloomsburry Reader assumerait le processus d’édition dans son ensemble, « de la conception de la jaquette des romans à la vente, en passant par la distribution. »

(d’après The Bookseller)

Sur le même sujet, lire aussi : Pourquoi les agents littéraires deviennent-ils éditeurs ?

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.