Les écrivains sont dépressifs

Selon le site Internet du magazine américain Health, les écrivains font partie des 10 professions les plus sujettes à la dépression. On trouve également les professionnels de la santé, les vendeurs, les serveurs, les travailleurs sociaux ou encore les enseignants. La cause de ce risque élevé ? Les écrivains, comme les autres artistes, doivent faire face à un travail en solitaire, à un emploi du temps aléatoire et des paiements irréguliers. Conséquence : près de 7% hommes de cette catégorie artistique déclarent un épisode de dépression sévère.  Selon Deborah Legge, conseillère en santé mentale : « Je vois beaucoup de troubles bipolaires chez les artistes (…). La dépression n’est pas rare chez ceux qui sont attirés par des carrières artistiques, puis le mode de vie y contribue. »

(d’après health.com, 28/09/10)

Partagez cet article

3 thoughts on “Les écrivains sont dépressifs

  1. Nelly Post author

    @bregman
    la prochaine fois essayez xanax, prozac et lexomyl ça devrait fonctionner aussi parce que j’ai récemment installé une petite fabrique artisanale en sous-sol et je prévois bientôt de la vente sur le site. Inscrivez vous à la newsletter pour être tenu au courant 😉

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.