Les écrivains prennent des cours de Twitter

Les écrivains français sont encore peu présents sur Twitter. Réserve justifiée ou peur de l’inconnu ?

Twitter peut être la vitrine d’écrivains qui utilisent leur nom comme une marque dont il faut faire la publicité. C’est ce qu’on appelle le Personal Branding. Mais communiquer, c’est tout un métier.

Prendre des cours

Sur son site, l’hebdomadaire Marianne a rencontré Jean-Luc Raymond, un formateur en community management. Celui-ci a constaté que de plus en plus d’auteurs participaient de plus en plus à ces formations : « Ils se demandent ce que cela peut leur apporter et craignent en même temps que cela puisse leur nuire… Mais la pression est forte du côté des Anglo-Saxons, il y a beaucoup d’auteurs qui se sentent obligés de le faire. » En effet, outre-Manche et outre-Atlantique, les auteurs sont tous sur Twitter. Les écrivains français, même les plus célèbres, ont du mal à s’y mettre. Marc Lévy tweete une à deux fois par semaine pour y faire part de ses prochaines dédicaces et des sorties de ses livres. Frédéric Beigbeder a un compte mais ne tweete pas, de même pour Guillaume Musso. Quant à l’écrivaine belge, Amélie Nothomb, elle n’est pas sur le réseau social.

Trop exposés

Si les écrivains sont si frileux à l’idée de se mettre à Twitter c’est également parce que cela les expose aux réactions vives et instantanées de leurs « followers ». Marianne relève ainsi l’exemple de David Foenkinos, qui s’est fait publiquement critiquer pour des fautes d’orthographes dans ses tweets. Twitter peut être un bon moyen de faire parler de soi, de partager son actualité, ou d’échanger avec un public, mais ce n’est pas un outil à prendre à la légère. Pourquoi ne pas prendre exemple sur Tatiana De Rosnay qui est, selon Jean-Luc Raymond, l’auteure qui maîtrise le mieux Twitter : « Elle construit ses tweets de manière qu’ils soient retweetés. Elle utilise les images, or, plus c’est visuel, mieux ça marche. Twitter, c’est du marketing de backstage, il faut dialoguer, faire participer les internautes. » Tatiana De Rosnay explique dans cette vidéo son rapport aux réseaux sociaux.

Source :
Marianne.fr

 

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.