Le Salon du livre jeunesse de Montreuil va être sauvé

Après avoir hésité, les principaux sponsors de l’événement ont renouvelé leurs subventions pour 3 ans. L’équipe peut se replonger dans ses chantiers.

C’est un grand ouf de soulagement pour elle et toute son équipe. Sylvie Vassallo, directrice du Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine-Saint-Denis (SLPJ 93), en a eu confirmation : malgré son lourd endettement, le conseil général de Seine-Saint-Denis, principal sponsor, a renouvelé sa subvention de 1,6 M€ – sur un budget total de 3,7 M€.

L’aide de la municipalité multipliée par dix

L’engagement, qui est valable jusqu’en 2013, va donc permettre de pérenniser le Salon, mais aussi « les autres activités, comme la formation des bibliothécaires et des enseignants ou la médiation littéraire », explique Sylvie Vassalo. Il assure aussi la continuité des actions menées tout au long de l’année (expositions, malles de livres pour les tout-petits, juke-box des ados, etc.), qui touchent environ 50 000 jeunes.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, le SLPJ 93 a aussi vu l’aide de la ville de Montreuil, qui accueille l’événement, être multipliée par dix, pour s’établir à 100 000 €. Il peut aussi compter sur le soutien réaffirmé de la Ville de Paris, du conseil régional d’Ile-de-France, du Centre national du livre et du ministère de l’Education nationale.

Une édition 2011 consacrée au cirque

Consacrée au cirque, la prochaine édition, du 30 novembre au 5 décembre, va donc se dérouler dans une ambiance plus sereine. Sylvie Vassallo et son équipe vont pouvoir se concentrer sur leurs objectifs : montrer le dynamisme de la manifestation et sa capacité à innover.

Premier changement à noter pour cette année, le salon réorganise ses six pôles thématiques, qui deviennent : le cinéma d’animation, la BD, l’art, la presse, les adolescents et les littératures du monde. Du côté des récompenses, deux nouveaux prix sont annoncés : le prix de la Nouvelle (en partenariat avec le magazine l’Etudiant) et un prix du livre numérique.

Ouverture en septembre de l’école du livre de jeunesse

Par ailleurs, avant le salon, le SLPJ 93 lancera un défi aux développeurs : créer une application pour un ebook sur tablette. Les créations seront dévoilées lors de l’ouverture du salon, au cours de la journée consacrée aux développements numériques. « Il faut se positionner rapidement, car ils offrent de nouvelles possibilités de narration très complémentaires du papier, assure Sylvie Vassallo. C’est l’objectif de cette journée, qui se doit de répondre aux interrogations de la profession sur la création ; le droit d’auteur, les cessions de droits. »

Si la directrice entend également développer le marché international et professionnel de l’image (Mipi), testé en 2010, son plus gros chantier reste celui de l’école du livre de jeunesse, qui ouvrira en septembre dans les locaux du SLPJ 93. Celle-ci aura notamment un rôle d’accueil des « familles « éloignées du livre pour des raisons financières, symboliques ou linguistiques », explique Sylvie Vassallo. Lectures par des comédiens, rencontres avec des illustrateurs, ateliers autour des abécédaires ou présentations de livres en langue étrangère devraient y être proposés.

(d’après Livres Hebdo)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.