Le prêt numérique en bibliothèque : un début encourageant

rapport-empruntUn programme d’étude sur l’emprunt de livres numériques en bibliothèques a été mené en Angleterre. Lancée en mars 2014 par la Society of Chief Librarians et la Publishers Association, cette enquête dévoile un premier rapport encourageant.

« De plus en plus de lecteurs ont recours aux interfaces numériques. Les éditeurs sont heureux de travailler avec les établissements de prêt pour trouver une réponse durable à l’emprunt de livres numériques. Ce rapport dévoile des tendances intéressantes, mais nous ne devons pas tirer de conclusions hâtives : le programme n’a que six mois. Nous effectueront des analyses plus poussées à la fin de l’étude » a expliqué Richard Mollet, directeur de la Publishers Association.

La Society of Chief Librarians et la Publishers Association ont mis en place un programme-pilote en mars 2014. Objectif : étudier l’impact des titres numériques sur les éditeurs, les auteurs et les établissements de prêt. Pour cela, quatre principes ont été fixés : un prêt est limité à un exemplaire par utilisateur à chaque fois, sachant que tout exemplaire a la même durée de vie qu’un titre papier. L’emprunt est également libre et possible à distance. 893 livres numériques ont ainsi été mis à disposition par quatre comtés : Newcastle, Peterborough, Windsor and Maidenhead et le Derbyshire.

Six mois après le lancement de l’étude, un premier rapport fait état d’une hausse sans précédent des emprunts numériques. La durée de l’emprunt a également influencé les lecteurs : une période de prêt plus longue (jusqu’à 21 jours) a fortement encouragé l’appétit des livres. Ces bons résultats ne cachent pourtant pas une autre réalité du prêt numérique : les lecteurs empruntent mais n’achètent pas. En effet, il était possible sur le même site de « cliquer pour acheter le titre » mais les ventes ont été très minces. Enfin, le rapport signale que l’emprunt de titres numériques n’a pas eu de répercussions sur le prêt papier.

(Source : The Publishers Association ; Crédit photo : Netpublic)

Retrouvez nos articles :
Les éditeurs enfin adeptes du numérique ?
Piratage : un éditeur arrête le prêt d’ebooks aux bibliothèques
Rendez-vous chez votre libraire !

Faites retravailler votre manuscrit !

visu-reecriture-carreVous avez écrit le premier jet de votre manuscrit et vous souhaitez que quelqu’un d’autre le retravaille ? Confiez-le à l’un de nos conseillers littéraires. En savoir +

Apprenez à écrire une nouvelle !

atelier nouvelle 300x167En général, la nouvelle se caractérise souvent par une chute surprenante, mais elle peut aussi comporter une chute ouverte, ou pas de chute du tout. Vous expérimenterez toutes ces possibilités. En savoir +

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.