Le monde du livre reçu par Nicolas Sarkozy

Le président de la République a accueilli à déjeuner des éditeurs, des libraires et des écrivains pour évoquer les sujets qui agitent l’industrie du livre.

Le vendredi 13 janvier 2012 va-t-il porter chance au monde du livre ? Reçus à l’Elysée par Nicolas Sarkozy, quinze professionnels – cinq éditeurs, quatre éditeurs et trois écrivains – ont pu aborder avec le président de la République les questions qui fâchent : hausse de la TVA sur le livre papier, développement du numérique dans l’édition, ou encore suppression annoncée de postes à la FNAC.

Et d’après Livres Hebdo, Nicolas Sarkozy possède un avis tranché sur chacun de ces sujets. A propos de l’augmentation de la TVA sur le livre imprimé, l’ancien ministre du Budget (de 1993 à 1995) et des Finances (en 2004)  a indiqué qu’il n’avait aucune intention de la remettre en cause. Cette décision serait « difficile à justifier » auprès des autres secteurs touchés par ce réhaussement, rapporte le magazine en citant le chef de l’Etat.

Le président sceptique à propos de la révolution numérique

Le locataire de l’Elysée a ensuite affirmé ne pas croire à une « révolution numérique » dans l’édition. « Le principal avantage de  la tablette serait d’offrir la possibilité de transporter 50 livres. Mais qui lit 50 livres en même temps ? » aurait déclaré Nicolas Sarkozy.

Il a en revanche – fortement – encouragé les éditeurs et les libraires à « organiser un groupement interprofessionnel » pour racheter la FNAC. L’entreprise vient en effet d’annoncer la suppression de 500 emplois, dont 310 en France. Une mauvaise nouvelle de plus sur le front de l’emploi, que le président de la République aurait certainement préféré éviter, surtout à quelques mois de l’élection présidentielle.

(d’après Livres Hebdo)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.