Le Luxembourg baisse sa TVA sur l’ebook à 3 %

Le Grand Duché a descendu son taux de TVA sur le livre numérique encore plus bas que la France. Une mesure qui, là non plus, n’est pas bien perçue par l’Europe.

Si la France est passée outre la règlementation européenne en matière de TVA sur l’ebook, elle n’est pas la seule. Depuis le 1er janvier dernier, le Luxembourg a en effet abaissé son propre taux de manière encore plus spectaculaire que l’Hexagone, pour l’établir à 3 %. Une diminution qui, elle non plus, ne réjouit personne dans l’Union européenne.

Déséquilibre

Comme l’indique Livres Hebdo, elle donne en effet aux sociétés domiciliées sur le territoire du Grand Duché un avantage considérable sur leurs concurrents européens : 4 % par rapport aux distributeurs d’ebooks installés en France, 15 % par rapport aux libraires numériques allemands, ou même 18 % par rapport à la Belgique. Or, comme le rappelle opportunément l’hebdomadaire, ce sont les géants du secteur qui se sont établis au Luxembourg : Amazon, Apple, ou encore Sony.

De ce fait, l’inquiétude grandit chez les voisins européens du Grand Duché. Et, ainsi que le souligne Livres Hebdo, les prochains mois devraient voir émerger une « discussion animée (…) entre les partisans d’une généralisation du taux réduit dans l’UE et les défenseurs du taux normal ».

(d’après Livres Hebdo)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.