Le livre papier est-il moins pratique que l’ebook ?

Le responsable de la rubrique « Technologies » d’un journal britannique a prédit la mort prochaine du livre papier. Selon lui, le côté pratique de l’ebook l’emportera.

Tout le monde ne pense pas comme Frédéric Beigbeder au sujet de l’ebook. Si le médiatique écrivain est parti en guerre contre cet objet, qui symbolise pour lui « l’époque de malades » dans laquelle nous vivons, d’autres le défendent ardamment. Ainsi en va-t-il de Shane Richmond, responsable de la rubrique… « Technologies » au quotidien britannique The Daily Telegraph.

Étant donné son poste, son point de vue n’est pas très surprenant. Il a néanmoins tenu à le partager avec ses lecteurs. Dans un éditorial paru début août, le journaliste a ainsi expliqué pourquoi, selon lui, le livre numérique détrônerai bientôt son alter ego de papier. Non sans avoir indiqué en préambule qu’il « continue à aimer le livre papier, son aspect, son toucher » et « chercher un livre sur une étagère pleine à craquer ».

Le livre papier est « un objet d’un autre temps »

Cela étant dit, Shane Richmond ne trouve que des défauts au livre papier. Enfin, surtout un : il n’est pas aussi pratique que l’ebook. « Je suis de plus en plus frustré quand je lis un livre papier, car il ne possède pas de fonction de recherche, explique le journaliste. Or, j’aime pouvoir faire une recherche rapide dans un texte pour me remettre en mémoire un personnage ou un passage particulier, ce qui est possible avec un ebook. »

L’autre avantage majeur, selon lui, concerne la possibilité d’annoter un livre numérique sans l’abîmer. « Je n’ai jamais aimé mettre des annotations sur des livres imprimés, j’ai le sentiment de les détériorer, confie Shane Richmond. J’ai bien moins d’hésitations avec un ebook : je sais que je peux y faire des annotations et les enlever comme je veux. »

Et s’il reconnaît à demi-mot que la qualité est moindre en numérique que sur papier, Shane Richmond n’en démord pas : « Pour la prochaine génération, le livre papier ne sera qu’un objet d’un autre temps. Elle appréciera peut-être leur forme, mais elle le regardera comme un médium fondamentalement moins utile qu’un ebook. Et tout le monde le sait, l’utile finit toujours par l’emporter. »

(d’après The Daily Telegraph)

Partagez cet article

One thought on “Le livre papier est-il moins pratique que l’ebook ?

  1. Laurent Faucher

    Le livre papier demeurera ne serait-ce comme moyen de conservation des ouvrages de grande qualité. Il assurera la pérennité de la littérature, de l’art et de la science de la communication écrite. La popularité du livre numérique ne durera qu’un temps, celui, pour le lecteur, d’exiger un minimum de règles standardisées.
    Souvenez-vous, il n’y a pas si longtemps chacune des marques d’ordinateur avait ses propres logiciels dans l’espoir de conserver sa clientèle captive.
    La multiplication des systèmes d’enregistrement, des liseuses et des tablettes conduira à l’élimination de tout ce qui est de trop ou pas assez de ceci ou de cela.
    Le livre numérique bonifié, agrémenté pour ne pas dire encombré de techniques multimédias, dénature les œuvres littéraires. Je veux bien concéder un commentaire verbal de l’auteur, un avant-propos, mais il faut conserver au lecteur le plaisir de lire à son rythme et d’imaginer et s’émouvoir…
    Quoiqu’excellent moyen de communication, il ne faut pas faire du livre numérique un potpourri de genres… Gardons le NORD!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.