Le boom des classiques bon marché

Tandis que l’ensemble du secteur du livre souffre, les rééditions à bas prix des romans classiques, elles, connaissent en 2011 une croissance exceptionnelle.

En 2011, les nouveautés flanchent, et les classiques flambent, surtout quand ils sont à (très) bas prix. En tout cas, telle semble être la leçon de cette année au Royaume-Uni, où les rééditions bon marché des livres de Francis Scott Fitzgerald, Charlotte Brontë ou Charles Dickens ont connu des records de vente, alors que les nouveaux titres, et les éditions de meilleure qualité, étaient à la peine.

Par rapport à 2010, des maisons d’édition comme Wordsworth, qui vendent les livres à 2,30 € (1,90 £), ont ainsi vu leur chiffre d’affaires (CA) progresser de 11 % cette année. La hausse est même de 18 % en moyenne pour les romans, avec des pointes vertigineuses : + 232 % pour Gatsby le magnifique ou + 59,5 % pour Jane Eyre.

La récession, toujours la récession

À l’inverse, plus les prix des livres sont élevés, moins les résultats sont bons. Le CA des maisons privilégiant les éditions de qualité moyenne ou supérieure a ainsi diminué de 10 % en moyenne cette année. Et les ventes de la version Penguin de Gatsby le magnifique, commercialisée au tarif de 9,40 € (7,99 £), ont beau avoir augmenté, elles l’ont fait dans une proportion bien moindre que celles de Wordsworth : + 15,4 %.

La cause de cette tendance ? Rien de bien neuf sous le soleil : il s’agit de la récession économique, selon les observateurs. « Il y a quelques années les étudiants, qui sont les principaux lecteurs de classiques, n’hésitaient pas à dépenser 7 ou 10 livres sterling (8 à 11 euros) pour acheter un livre de poche avec une introduction rédigée par un universitaire, constate Philip Stone, du magazine The Bookseller. Mais la crise a modifié leurs habitudes : désormais, ils se contentent d’une édition à moindre coût et vont sur Wikipedia pour compléter leurs informations. »

(d’après The Guardian)

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.